1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid : retrouver le souffle… en chantant !

La compagnie lyrique English National Opera propose un programme de rééducation respiratoire qui s’appuie sur les techniques du chant. Une façon ludique de faire face aux difficultés respiratoires mais aussi au stress lié au covid.

Rédigé le , mis à jour le

Covid : retrouver le souffle… en chantant !
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Dean Drobot

Réapprendre à respirer en apprenant à chanter. C’est ce que propose l’English National Opera (ENO) aux personnes qui souffrent de difficultés respiratoires persistantes après un covid. Avec l'Imperial College NHS Trust, l'un des plus grands centres hospitaliers publics d'Angleterre, l’ENO a mis au point un programme de rééducation respiratoire original baptisé ENO Breathe ("Respire" en anglais).

A lire aussi : Covids longs : la HAS préconise de la rééducation et une prise en charge des symptômes

Travailler les bases de la respiration

Pendant six semaines, les participants travaillent leur posture, apprennent à respirer mais aussi à échauffer leur voix et leurs muscles essentiels au chant, avec des formateurs lyriques professionnels.

Car le chant s’appuie avant tout sur le souffle. Il permet donc de travailler les bases de la respiration, comme tout programme de rééducation respiratoire.

Pas besoin d’être incollable pour y participer : les cours débutent par l’apprentissage de berceuses qui procurent, en plus du travail du souffle, un effet apaisant sur les participants, souvent angoissés par les symptômes persistants du covid, explique l’ENO sur son site internet.

Moins d’essoufflement et d’anxiété

Et les résultats semblent à la hauteur des attentes : 90% des participants constatent un impact positif sur leur essoufflement et 91% un impact positif sur leur niveau d’anxiété.

"Le chant m’a aidé à entraîner mes poumons à mieux contrôler et gérer ma respiration", témoigne Robert sur le site de l’ENO Breathe. "Je ne pensais pas que le chant pouvait m’aider à respirer et à me rétablir du covid mais cela m’a vraiment aidé émotionnellement et physiquement", renchérit Ludmila.

Une étude scientifique en cours

Après un premier essai mené sur 12 participants entre septembre et novembre 2020, le programme a été étendu début 2021 à 1.000 patients situés à Londres et dans le nord de l’Angleterre. L’ENO Breathe devrait ensuite être accessible à tout le pays dans les prochains mois et pourrait donner l’idée à d’autres compagnies lyriques de s’investir dans de tels programmes.
Et pour des applications plus larges, une étude scientifique sur les bienfaits du chant comme rééducation respiratoire est en cours. En attendant, à vos vocalises !

Voir aussi sur Allodocteurs.fr