1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés

Des engelures et de l’urticaire pourraient constituer des symptômes du coronavirus, associés ou non à des signes respiratoires. Le syndicat des dermatologues préconise donc de consulter en cas de lésions cutanées.

Rédigé le

Covid : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés
Crédits Photo : © Shutterstock / PopTika

Fièvre, maux de tête, toux, gêne respiratoire… Les principaux symptômes du coronavirus sont bien connus. Mais le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues (SNDV) alerte dans un communiqué publié le 6 avril 2020 sur l’existence d’autres symptômes : des manifestations cutanées associées ou non à des signes de Covid.

A lire aussi : La perte de l’odorat et du goût, nouveau symptôme du coronavirus ?

Pseudo-engelures, rougeurs, urticaire

De quels symptômes s’agit-il ? Principalement des lésions cutanées, qui se caractérisent par des acrosyndromes c’est-à-dire des "pseudo-engelures des extrémités", l’ "apparition subite de rougeurs persistantes parfois douloureuses" et "des lésions d’urticaire passagères", détaille le SNDV.

"Nous alertons la population et le corps médical afin de dépister le plus vite possible ces patients potentiellement contagieux" même s’il ne présentent pas "forcément" de "signes de difficultés respiratoires" appuie le syndicat.

Consulter en cas de symptômes cutanés

Le syndicat préconise donc que les personnes qui présentent ce type de problèmes cutanés consultent un dermatologue, en téléconsultation ou en consultation standard, pour "s’assurer que (ces symptômes) sont associés à un syndrome Covid+".

En effet, "l’analyse des nombreux cas remontés au SNDV montre que ces manifestations peuvent y être associées" note le syndicat.

Pour le moment, les manifestations cutanées ne font pas partie des symptômes reconnus du Covid-19. Mais "deux articles chinois et Taiwanais font état d’urticaire et d’acro-ischémie. Et en Italie, un autre papier, parle d’éruptions généralisées et d’urticaire", signale au Quotidien du médecin la professeure Marie Beylot-Barry, présidente de la Société Française de Dermatologie.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr