1. / Maladies
  2. / Gynécologie
  3. / Règles abondantes

L'implant contraceptif et le stérilet ont-ils une influence sur les règles ?

J'ai un implant depuis avril 2014 et j'ai des règles en permanence depuis janvier 2015 ! Est-ce normal ? Le stérilet au cuivre entraîne-t-il toujours une augmentation du flux des règles ?

Rédigé le , mis à jour le

L'implant contraceptif et le stérilet ont-ils une influence sur les règles ?

Les réponses avec le Dr Nicolas Castaing, gynécologue-obstétricien, et avec le Dr Laetitia Jacquesson, endocrinologue :

"On peut considérer qu'il n'est probablement pas normal d'avoir des règles en permanence depuis plus d'un an. Les règles, ce n'est pas une maladie. Mais dans de nombreuses situations malheureusement, et c'est à ce moment-là qu'on nous consulte, les règles peuvent apporter un cortège de symptômes gênants dans la vie quotidienne des patientes, quel que soit leur âge dès le début de la puberté jusque finalement à la ménopause. C'est un motif de consultation très fréquent.

"Les règles sont un phénomène physiologique en dehors de la contraception. Dès l'instant où on utilise une contraception hormonale, on ne devrait plus parler de règles mais de saignements. Certaines contraceptions hormonales provoquent parfois l'absence de règles ou en tout cas, des règles qui sont rares et peu abondantes. C'est le cas le plus fréquent avec l'implant sous cutané. Mais de temps en temps, entre 10 et 20%  des cas, des règles peuvent être au contraire trop abondantes ou trop prolongées, on parle de spotting. Ce sont des saignements qui peuvent être gênants.

"L'implant est placé sous la peau pour trois ans et il délivre des hormones. C'est une quantité d'hormones stable dans le temps, qui aboutit à une méthode de contraception extrêmement efficace mais qui de temps en temps s'accompagne d'anomalies de cycle qui peuvent être gênantes. Un an et demi avec des saignements prolongés, ce n'est pas normal."

"Avec le scandale des pilules, le mot 'hormones' fait peur aujourd'hui. Les femmes sont moins demandeuses à partir du moment où il y a des hormones. J'ai beaucoup plus de jeunes femmes qui n'ont pas eu d'enfant qui demandent des stérilets sans hormones plutôt que l'implant.

"Si on retire l'implant avant la fin des trois ans, les saignements vont s'arrêter. Cette femme a plutôt intérêt à retirer l'implant.

"Concernant le stérilet au cuivre, il entraîne toujours une augmentation du flux des règles. C'est un corps étranger donc on va avoir une réponse endométriale qui sera un peu différente et les femmes vont saigner toujours plus. Quand elles ont des règles pas très abondantes avant, cela ne les dérange pas. Quand elles sont très abondantes avant, rajouter le stérilet par dessus ce n'est pas l'idéal."