1. / Maladies
  2. / Gynécologie

Consultation gynécologique : comment franchir le pas ?

J'ai 28 ans et je n'ai jamais consulté de gynécologue. Je n'arrive pas à franchir le pas… Un conseil ?

Rédigé le , mis à jour le

Consultation gynécologique : comment franchir le pas ?

Les réponses avec le Pr Philippe Descamps, gynécologue obstétricien, et avec Laurence Platel, sage-femme libérale :

"On peut conseiller d'abord de passer par une sage-femme. Cela permet de faire un premier point sur ses besoins, sur sa situation et de la rassurer sur le fait qu'on n'est pas obligé de faire un examen gynécologique en première intention. On peut ainsi cerner les problèmes éventuels et l'adresser à un gynécologue si nécessaire."

"On peut lui conseiller de voir une femme, qu'elle soit sage-femme ou gynécologue. Il y a des jeunes gynécologues, c'est plus rassurant de voir une personne de son âge si on n'a jamais vu de gynéco. Commencer par voir une femme de son âge qui va pouvoir l'écouter, lui donner des conseils est un bon conseil.

"Faut-il voir un gynécologue femme ou homme ? Dans vingt ans, il y aura 80% de femmes médecins donc le débat se posera de moins en moins. Ensuite, il y a des tranches de vie. Pour une jeune fille de 17 ans qui veut une contraception, il est préférable de consulter une femme. Si on a 55 ans et que l'on a une descente d'organes, des fuites d'urine ou un cancer du sein, on va chercher quelqu'un qui va nous opérer correctement. Que ce soit un homme ou une femme, ce n'est pas plus tellement un débat. Il faut s'adapter à la tranche d'âge et au désir de la patiente. Mais il est vrai que certaines femmes ne veulent voir que des hommes comme gynéco ou que des femmes, respectant leur choix."