1. / Maladies
  2. / Drogues et addictions
  3. / Tabagisme

Tabac : les fumeurs sont deux fois plus à risque de cécité

Fumer augmente les risques de souffrir de troubles visuels et de cécité, alerte l’Association des Optométristes au Royaume-Uni. En cause : la fumée qui favorise et aggrave les pathologies oculaires.

Rédigé le

Tabac : les fumeurs sont deux fois plus à risque de cécité
Crédits Photo : © Pixabay / slightly_different

Cataracte, sécheresse oculaire, uvéite, DMLA… Le tabac affecte aussi la santé des yeux, rappelle l’Association des Optométristes (AOP) britannique : les fumeurs sont en effet deux fois plus susceptibles de perdre la vue que les non-fumeurs. En cause : la fumée de cigarette irritante pour les yeux et le tabac lui-même qui détruit les micro-vaisseaux, pouvant entraîner un problème oculaire ou aggraver un trouble déjà existant. Pourtant, selon la dernière enquête* de l'AOP menée à l’occasion de sa campagne "Stub it out", seulement un fumeur sur cinq a conscience que la cigarette peut entraîner la cécité ou des troubles de la vue.

Quatre fois plus de DMLA

Que risquent précisément les yeux des fumeurs ? En premier lieu, une DMLA (pour dégénérescence maculaire liée à l’âge), première cause de malvoyance chez les plus de 50 ans en France. Les fumeurs seraient ainsi jusqu’à quatre fois plus à risque de développer cette maladie de la rétine que les non fumeurs.
Biologiquement, cela s’explique par un double mécanisme, nous révèle la docteure Alice Grise-Dulac, ophtalmologiste : "le tabac détruit les micro-vaisseaux de la rétine et diminue en plus le taux d’antioxydants qui protègent habituellement cette partie de l’œil".

Sécheresse oculaire irréversible

Deuxième danger oculaire : la cataracte, dont le risque est multiplié par deux chez les fumeurs. De plus, "les fumeurs ont tendance à développer une cataracte à un âge plus précoce que la moyenne" note l’AOP. Pour cette maladie d’opacification du cristallin, le rôle du tabac est moins bien connu, selon la docteure Grise-Dulac. "La qualité des vaisseaux sanguins ne rentre pas en jeu dans le développement de la cataracte" remarque la spécialiste qui évoque plutôt une hypothèse de "déséquilibre de protéines inflammatoires lié au tabac".

Les yeux des fumeurs sont également plus secs et sont deux fois plus à risque d’uvéite, une inflammation de l’œil qui altère la vision. Ces deux troubles découlent directement d’une "inflammation créée par les molécules du tabac mais aussi par la fumée, en particulier pour la sécheresse" constate la docteure Grise-Dulac. Problème : "si la plupart du temps, les troubles oculaires provoqués par le tabac sont réversibles en plusieurs mois ou plusieurs années, ce n’est pas toujours le cas pour l’uvéite ou la sécheresse" déplore l’ophtalmologiste. Ainsi, "quand les protéines inflammatoires sont trop nombreuses, le cercle vicieux est inarretable et l’œil peut rester sec de manière définitive" avertit la spécialiste.

Profiter de l’été pour arrêter de fumer

Comment limiter les risques de troubles visuels ? "Arrêter de fumer est l’une des meilleures façons de protéger votre vision" répond simplement l’AOP. Une raison de plus, donc, de se lancer dans un programme de sevrage tabagique. Et si vous profitiez de l’été pour vous lancer ?
Cette période est, selon l’Assurance maladie, une période propice pour arrêter de fumer : "le rythme de la vie ralentit, le stress est moins présent. C’est aussi le moment idéal pour reprendre une activité physique ou adopter une alimentation plus légère et équilibrée" précise ainsi le site Ameli.fr.

En pratique, plusieurs méthodes peuvent vous aider à arrêter de fumer : substituts nicotiniques, cigarette électronique dont vous diminuerez progressivement les doses de nicotine… A chacun sa technique.

--

*Enquête réalisée auprès de 2.006 adultes britanniques entre le 14 et le 17 juin 2019.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr