1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer du sein

Ch@t : Cancer du sein

Ch@t du 7 octobre 2010 : Les réponses du Pr. Fabrice Lecuru, chef du service de chirurgie gynécologique à l'hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP) et des docteurs Jean-Rémi Garbay, chirurgien sénologue et Suzette Delaloge, cancérologue et spécialiste du sein, tous deux à l'institut de cancérologie Gustave Roussy.

Rédigé le , mis à jour le

Ch@t : Cancer du sein
Ch@t : Cancer du sein
Sommaire

Les réponses du Dr Jean-Rémi Garbay, chirurgien sénologue

  • J'ai 27 ans maman de 3 enfants je suis issue d'une famille de cancer du sein précoce mon arrière grand-mère, ma grand-mère et une cousine de ma maman on eu un cancer du sein entre 30 et 40 ans, à partir de quand je dois commencer le dépistage ?

Vous pouvez commencer dès maintenant étant donné un premier cancer à 30 ans dans votre famille par contre surtout échographie et examen clinique, mammographie tous les deux ans voire moins.

  • Cet après-midi, je passe une mammographie dans le cadre du dépistage bis-annuel, à chaque fois on me fait en plus une échographie, à ma charge, pourquoi ?

Cela dépend de la structure de vos seins, c'est le radiologue qui est compétent pour faire une échographie en plus ou non.

  • Agée de 30 ans, mon téton gauche s'est ombiliqué après le sevrage de mon bébé, j'ai mis ça sur le compte de l'allaitement. Mais durant l'émission il a été dit que ça pouvait être un symptôme, or ma grand-mère maternelle a eu un cancer du sein à 55 ans... dois-je m'inquiéter ?

Vous devez voir votre gynécologue effectivement qui fera la point avec vous.

  • Cancer du sein hormono-dépendant à 28 ans, cela fait 3 ans et j'aimerais bien un autre bébé... IRM, écho/mammographie ok et les médecins sont ok aussi... Vais-je mettre plus de temps à être enceinte, y a-t-il un risque pour le bébé ?

Il n'y a aucun risque pour votre futur bébé... autre que celui d'avoir sa maman qui fait une rechute éventuellement dans quelques années. Autrement il n'y a pas plus de risque pour vous de rechute avec une grossesse, mais vous gardez un risque de rechute pendant encore longtemps, c'est là-dessus qu'il faudrait discuter avec ceux qui vous suivent.

  • Peut-on décider de se faire enlever les deux seins et être certaine de ne pas avoir un cancer du sein ?

L'ablation préventive des deux seins ne s'envisage qu'en cas de risque très élevé : mutation prouvée. En ce cas le risque de cancer ultérieur est quasi-nul effectivement, il peut parfois rester un peu de glande sous la peau c'est pourquoi le risque n'est pas strictement nul.

  • J'ai 35 ans et j'en suis à mon troisième cancer du sein en 24 mois. Premier en 2008 avec ablation, chimio, rayon et hormonothérapie. Deuxième en 2009 avec seconde ablation et rayon. Aujourd'hui récidive cutanée. Que faire ?

Pas de consultation sur le net désolé.

  • Est-ce qu'un choc émotionnel peut favoriser l'apparition d'un cancer du sein ?

C'est une question délicate, personnellement je pense que cela peut favoriser l'apparition d'un cancer qui serait apparu de toutes façons, mais plus tard. Le choc ne peut pas créer toutes les étapes de transformation qui aboutissent à une cellule cancéreuse.

  • Cancer du sein il y a 3 ans à 28 ans, IRM écho/mammographie tous les ans, n'y a t-il pas d'autres moyens de prévention ? Puis-je demander une mastectomie prophylactique et si oui celle-ci sera t-elle remboursée ?

Oui, en étant prise en charge dans un centre référent, votre chirurgie doit-être prise en charge par la sécu.

  • Ayant eu un cancer adénocarcinome mammaire, chirurgie, chimio, radiothérapies, maintenant sous tamoxifène, y a t-il moyen de diminuer les bouffées de chaleur ?

A voir avec votre médecin "venlafaxine"qui est un anti-dépresseur a parfois un effet favorable. Sur ordonnance après consultation.

  • J'ai 26 ans, je n'ai pas d'enfants et je prends la pilule depuis 10 ans. La pilule contraceptive sur une longue durée augmente-t-elle le risque de cancer du sein ? Dois-je envisager de changer de contraception ?

Oui, la pilule plus de 10 ans augmente ce risque, mais c'est une augmentation modérée. Les femmes obèses ou qui ne font pas de sport ont aussi une augmentation de risque bref à discuter avec votre gynécologue.

  • Ma mère en rémission cancer du sein ponctiforme, j'ai 3 enfants allaités pendant 4 à 6 mois. Risque encourus ? Dépistage doit-être commencé et quand ?

Selon votre âge, dépistage à partir de 40 ans environ.

  • J'ai 21 ans, et ma grand-mère (la mère de mon père) est décédée d'un cancer du sein. De plus, j'ai subi une conisation, car on m'a diagnostiqué des cellules pré-cancéreuses dans le col de l'utérus. Dois-je me faire dépister pour le cancer du sein malgré mon jeune âge ?

Non, un cas dans votre famille après l'âge de 60 ans n'est pas du tout un facteur de risque.

  • L'hormonothérapie sous Triptoréline a t-il des conséquences sur une future fertilité et donc grossesse ?

Vous devez avoir une biopsie pour confirmer que c'est bien un adénofibrome ! Après la surveillance par écho tous les 6 mois est recommandée.

  • Je prends un THS depuis 3 mois, y a t-il toujours un risque de faire un cancer du sein ? A partir de quelle durée de traitement ?

Le problème est que dans les statistiques, il faut 10 ans de THS pour faire apparaitre un sur-risque, donc 3 mois ne comptent pas mais quelques années oui, cela dépend aussi d'autres facteurs de risque. Il faut donc voir cela avec votre gynécologue.

  • Ayant eu un cancer du rein à 32 ans, de stade 1 sans métastases, ai-je plus de risque de développer un cancer du sein ? Dois-je me faire suivre plus régulièrement par mon gynécologue ? Dois-je faire prématurément une mammographie ? Vers quel âge ?

Non, aucun risque supplémentaire en l'absence d'autres facteurs de risques, vous pouvez commencer à 49 ans le dépistage.

  • J'ai eu un cancer du sein et subi une ablation des 2 seins. Y a-t-il des risques de récidive locale ?

Non.

  • J'ai 25 ans, 2 enfants et ma grand-mère maternelle à eu 3 cancers du sein, le 1er à l'âge de 42 ans (en 1987), ensuite une autre en 98 et un en 2007. Son deuxième cancer lui a valu l'ablation de son sein. Je voulais savoir quand commencer un éventuel dépistage ?

Une première mammographie de référence maintenant, un suivi clinique et écho tous les ans dès maintenant mammographie régulières à partir de 35 ans.

  • Comment cela se passe si on possède des implants mammaires ? Est-ce plus difficile à dépister ? Est-ce donc dans ce cas de figure contre indiqué d'en porter ?

Non, la surveillance clinique et les mammographies doivent être faits par des gens habitués, moyennant quoi la qualité de la surveillance reste la même.

  • Quels sont les risques (rayons) d'une mammographie annuelle effectuée depuis l'âge de 30 ans chez une femme de 53 ans ? (antécédent familial).

Ils sont extrêmement faibles, et bien inférieurs aux conséquences d'un cancer diagnostiqué avec retard continuez à faire vos mammographies !

  • Ma fille de 28 ans a RDV demain à Curie pour un suivi de BRCA1 sans avoir le résultat d'IRM, on lui prescrit systématiquement une mamographie alors que l'on sait cet examen risqué vu son âge, que faut-il en penser, maman cancer bilatéral à 35 ans et 3 cousines de 30 ans BRCA1 également.

La mammographie n'est pas plus risquée à un âge jeune.

  • Est-il vrai que lorsqu'on a fait une réduction mammaire il y a moins de risques de cancer du sein ?

Non, le risque reste exactement le même.

  • J'ai 35 ans et je n'ai encore jamais passé de mammographie, ma mère et une de mes tantes ont eu un cancer du sein, en rémission aujourd'hui, dois-je m'inquiéter et consulter rapidement ?

On recommande de commencer 10 ans avant l'âge d'apparition du cas le plus jeune dans votre famille.

  • Pourquoi y a-t-il autant de cancers concernant les seins ? Pourquoi est-ce une zone à risques ?

Malheureusement on travaille beaucoup là-dessus mais globalement on ne sait pas.

  • J'ai une fille de 30 ans. La mère de mon mari est décédée suite à un cancers du sein. Ma fille est-elle prédisposée au cancer (hérédité grand-mère maternelle) ?

L'hérédité passe aussi par les hommes tout dépend de l'âge de survenue du cancer chez votre belle mère si c'est vers 60 ans ou plus, aucun risque supplémentaire.

  • Les micro-calcifications deviennent-elles toujours cancéreuses ?

Non ! Heureusement ! Elles indiquent une réaction inflammatoire chronique, qui peut être secondaire à beaucoup de problèmes bénins ... Comme à un cancer.

  • J'aimerais savoir si le risque de cancer varie par rapport à la taille des seins ?

Non, pas du tout, par contre les seins volumineux sont plus difficiles à surveiller !

  • Pourquoi à 50 ans, ne propose-t-on pas d'abord un test de dépistage de prédisposition au cancer du sein ? Les femmes n'étant pas porteuses de ce gène n'auraient pas à faire de mammographie systématique tous les 2 ans. Cela ne ferait-il pas des économies à la sécu ?

Les formes familiales ne représentent que 15 à 20% des cancers donc il faut dépister tout le monde pour être efficace.

  • Que signifie carcinome type SBR2 ? (cancer en 2005).

Il s'agit d'un grade d'agressivité du cancer, il y a 3 grades, vous avez celui du milieu.

  • Est-ce que l'obésité joue un rôle dans la récidive du cancer sein ? 1m70 pour 90 kg, cancer hormono-dépendant ?

Oui, cela commence à être démontré un argument de plus pour vous motiver à maigrir ?!?

C'était vrai dans des statistiques anciennes aujourd'hui c'est une grossesse menée à terme avant 25 ans qui ressort, mais je pense que l'allaitement protège aussi, il reste très bénéfique pour le bébé !!

  • Peut-on refaire des rayons sur un sein déjà irradié en cas de rechute locale ?

Non !

  • Je suis arrivée à mes 5 ans en septembre 2010, est-ce que risque de rechute sera moins important ? 2005 cancer du sein grade 3,5/14 ganglions de touchés, curetage axillaire, HER2 +++.

Oui, votre risque devient plus faible, mais il persiste jusqu'à 20 ans, ne relâchez pas votre surveillance.

On ne fait plus de mammographie d'un sein reconstruit. Echo éventuellement d'une manière générale aucune chirurgie mammaire ne gêne vraiment un radiologue spécialisé.

  • J'ai 45 ans. J'effectue une mammographie avec échographie tous les ans depuis 5 ans en raison de quatre antécédents familiaux du côté maternel dont ma mère. Me confirmez-vous que ce dépistage est à faire annuellement ?

Oui, absolument !

  • Cancer à 28 ans, pas de mutation sur les gênes BRCA 1 et BRCA 2, pensez-vous qu'un autre gêne puisse être en cause ou est-ce possible qu'une cellule se soit mise à muter toute seule ?

Les deux réponses sont possibles, s'il y a d'autres cas dans votre famille on pencherait plutôt vers une mutation encore inconnue et inversement.

  • Combien de temps après la fin d'un allaitement peut-on faire une mammographie ? (antécédents familiaux de cancer du sein).

Dès que vos seins sont sensiblement normaux, 2 mois environ.

  • J'ai 36 ans et un historique familiale concernant le cancer du sein à faire peur. Ma grand-mère maternelle décédée, ma maman cancer du sein en 1994 à 40 ans et récidive aujourd'hui et 2 tantes cancer également dont une décédée. En quoi consiste la recherche génétique ? Comment cela se passe t-il ?

On propose une prise de sang à un membre de votre famille qui a fait un cancer on cherche si elle est porteuse d'une anomalie favorisante sur un chromosome. Cela prend environ 6 mois si on trouve une anomalie, on propose aux femmes non malades (dont vous) le même test; les femmes en bonne santé et porteuses de la mutation pourront bénéficier d'une surveillance très rapprochée les autres seront rassurées.

  • Y a t-il un risque accru de rechute lors de l'arrêt du tamoxifène ?

Non, au contraire, le bénéfice apporté par l'hormonothérapie (tamoxifène et autres) continue plus de 10 ans après l'arrêt du traitement par rapport aux femmes non traitées.

  • On m'a dit que le risque de récidive du cancer du sein est plus important dans les 3 ans...Est-ce réel ? Suis en rémission ? Quand peut-on parler de guérison ?

Risque plus important durant 5 ans mais risque de rechute jusqu'à 20 ans dans le cancer du sein

  • Doit-on commencer le drainage lymphatique le plus vite possible ou attendre ....

Le drainage lymphatique est contre-indiqué immédiatement après curage par contre en cas de lymphoedème (gros bras) c'est une urgence ++ plus on commence tôt plus c'est efficace.

  • J'ai décidé d'arrêter le tamoxifène est-ce grave ?

Selon le moment où vous en étiez, effectivement l'arrêt du traitement augmente votre risque de récidive locale et aussi celui de voir apparaitre des métastases, mais c'est réparable. Même après un arrêt d'un an ou plus, la reprise du traitement reste bénéfique. Il faudra faire 5 ans de traitement en tout.

  • Dans le cas d'un carcinome intracanalaire in situ, pourquoi prévoit-on l'enlèvement du ganglion sentinelle en plus du sein ?

Au cas où il y aurait un peu de carcinome infiltrant dans le reste du sein, on a déjà l'analyse de ce ganglion après c'est trop tard il faudra faire un curage qui est beaucoup plus lourd.

 

Les réponses du Dr Suzette Delaloge, cancérologue

  • J'ai 35 ans et un cancer du sein actuellement en chimio. J'avais 15 ganglions atteints, est-ce que le nombre de ganglions aggrave mon cas et joue dans le pronostic ?

Effectivement 15 ganglions c'est beaucoup mais les traitements aujourd'hui sont très efficaces même si 15 ganglions sont atteints. Consultez en génétique +++++ car vous êtes très jeune.

  • Ma soeur eu un cancer de l'ovaire à 45 ans, ma mère un du sein a 50 ans, j'ai 31 ans et mon gynéco me fait un frottis tout les 2/3 ans et me dit que je n'ai pas à m'inquiéter avant 40 ans. J'aimerais savoir si c'est bien le cas, l'émission m'a fait un peu peur.

Si vous êtes certaines des diagnostics dans la famille, effectivement vous êtes un peu plus à risque : soir si une enquête génétique a été faite chez votre soeur en particulier. Sinon commencez les mammographies maintenant.

  • Je voudrais savoir si allaitement protège du cancer du sein ?

L'allaitement protège un peu à long terme, du risque de cancer du sein, mais peu.

  • Il s'agit nullement d'une demande consultation mais d'un conseil. Je ne suis pas suivi à l'IGR mais peut-être ai-je droit à un protocole thérapeutique ?

Nous voyons des dossiers pour avis si besoin, mais il vaut mieux dialoguer avec votre cancérologue ?

  • J'ai 34 ans ma mère et plusieurs de ses cousines germaines ont eu un cancer du sein vers 60 ans. La génération du dessus (grand-mère ...) il n'y a rien eu. C'est génétique ou le hasard ?

Semble plutôt lié au hasard. Vous pouvez récupérer les données exactes et demander à votre gynéco.

  • Chimio, rayons X, hormonothérapie. Fin des traitements lourds il y a 3 mois. Je suis étonnée que lors des prochaines visites de surveillance à 6 mois un bilan d'extension complet ne soit pas de nouveau systématique (je pense aux rayons X, poumons, écho abdo et scintigraphie os). Seul une IRM + bilan sanguin est prévu. Qu'en pensez-vous ?

Oui c'est normal : les standards de surveillance (Français et internationaux) comportent mammographie annuelle, examen clinique tous les 6 mois pendant 5 ans puis annuel. D'autres examens. Seulement en cas de signe suspect ou dans certains protocoles, ou si le cancer était agressif initialement. On met tout en oeuvre initialement pur que le cancer guérisse, des examens extensifs ensuite ne servent à rien : beaucoup de risques de s'inquiéter pour rien, pas sur de dépister une métastase si elle survient, ne change pas les traitements ultérieurs s'il y avait réellement une rechute.

  • Quel est le rapport entre un fibroadénome mammaire et un cancer du sein ?

Aucun.

  • L'Anastrozole donne des douleurs et raideurs articulaires. Que faire pour les atténuer ?

Question très difficile. Sport, aquagym, piscine, ponctuellement si besoin anti inflammatoires et antalgiques. Parfois si on ne peut pas faire autrement, en concertation avec l'oncologue, un arrêt transitoire de quelques semaines pourrait aider un peu.

  • J'ai 37 ans sans antécédent familiaux, j'ai actuellement un cancer du sein, les traitements : chimio et radiothérapie sont en cours le médecin m'a arrêté la pilule mais je fais des kystes ovariens. Dois-je me faire enlever les ovaires malgré mon âge par prudence ?

Non surtout pas retirer les ovaires, sauf si contexte génétique prouvé et dans ce cas pas à 37 ans.

  • Cancer du sein en 1989 à 48 ans soigné par radiothérapie. La radiothérapie fragilise-t-elle les vaisseaux pour expliquer mon infarctus en 2008 sans signe précurseur (pas trop de cholestérol ni de tension) ?

Oui, c'est tout à fait possible que votre infarctus soit en partie favorisé par la radiothérapie surtout si elle avait concerné la chaîne mammaire interne.

  • Quel est le taux de rechutes des cancers triple négatifs (cancer intracanalaire infiltrant de grade 3 )?

Cela dépend de la taille de la tumeur et de l'envahissement des ganglions (stade) ainsi que de l'âge : peut aller de 3 à 50%.

  • Qu'est-ce qu'un cancer infiltrant ?

Il y a deux types de cancers du sein : cancer "in situ" où les cellules sont cancéreuses mais n'envahissent pas la membrane basale qui borde les canaux et donc ne peuvent être en contact avec les vaisseaux. Cancers infiltrants, où le cancer envahit cette membrane et peut envoyer des cellules dans les ganglions ou plus loin. 75% des cancers du sein sont dits infiltrants, la plupart n'envoient pas de métastases cependant, pas d'inquiétude.

  • Les mammographies sont-elles dangereuses pour une jeune femme de 28 ans suivi pour un BRCA1 ? Elle est prescrite tous les ans sans résultats d'IRM, j'ai moi-même eu 2 cancers, je suis sa mère ?

En général en cas de BRCA1 on ne commence les mammographies qu'à 30 ans et les IRM à 25=30 car effectivement il peut y avoir un sur risque avec les mammographies, non certain mais possible. Il vaut mieux qu'elle fasse des IRM, sauf si dans la famille il y avait eu un cancer du sein avant 35 ans, dans ce cas, mammographie et IRM à commencer 5 ans avant l'âge du premier cancer du sein dans la famille.

  • Est-il utile de rechercher les marqueurs lorsqu'on est sous Anastrozole ?

Dépend des personnes. En adjuvant, en général non, pas recommandé en routine.

  • Cancer du sein métastasé au foie à 39 ans. Après Chimio et opération, je suis en hormonothérapie. On parle de 5 ans avec ce traitement. Et après ?

En cas de métastase, il n'y a pas de date de fin des traitements, en principe il faut maintenir des traitements au long cours.

  • Lorsque le cancer du sein est métastasé, y a-t-il une option thérapeutique consistant à faire une chimio et pas de chirurgie ? Quelles sont les chances de rémission dans ce cas ?

Si le cancer est métastasé d'emblée, on essaie de faire quand même un traitement local car il semble que cela améliore l'espérance de vie, mais on évitera une mastectomie : on peut faire chirurgie conservatrice du sein + radiothérapie ou radiothérapie seule.

  • J'ai une cousine (du côté de ma mère) qui a eu un cancer du sein à 36 ans, elle a été soigné par chimiothérapie et radiothérapie, et sa mère a eu un cancer de l'utérus, je voudrais savoir si j'ai des risques de développer un cancer moi aussi, j'ai 32 ans et j'ai 3 enfants que j'ai allaités 6 mois.

Rien à voir avec le cancer de l'utérus. Peu probable que le cancer du sein de votre cousine influence votre risque. Vous renseigner pour voir si la cousine a bien eu une enquête génétique et le résultat.

  • En cas de métastases avec 2 récidives locales cutanées, faut-il un traitement à vie basé sur du TYVERB comme pour une maladie chronique ?

Cela peut être une solution mais bien sur on est dans un cas très particulier pour lequel on ne peut répondre de façon générale, désolée :)

  • L'hormonothérapie sous Triptoréline peut-elle avoir des conséquences sur ma fertilité (j'ai 32 ans)?

En principe le Triptoréline n'a pas de conséquences sur la fertilité mais il peut stopper la fonction ovarienne un peu plus longtemps même à l'arrêt, une grossesse ensuite peut tarder un peu...

  • Ménopausée depuis cancer du sein à 37 ans en 2006, récepteurs hormonaux négatifs. Dois-je ma faire retirer les ovaires pour éviter une récidive ?

Non sauf si vous avez une mutation BRCA1 ou BRCA2, sinon aucun intérêt

  • J'ai 31 ans et ai subi en août dernier une mastectomie du sein droit avec curage axillaire un ganglion métastasique sur 8 retirés, négatif aux récepteurs hormonaux. Comment puis-je savoir s'il s'agit d'un cancer génétique sachant que mes 3 tantes paternelles ont eu un cancer du sein ?

Cela y ressemble beaucoup. Il faut consulter dans un service d'oncogénétique, il y en a beaucoup en France dans les gros CHU et les centres de lutte contre le cancer.

  • J'ai été opéré d'un cancer du sein de grade 1, un ganglion sentinelle positif. Chimio, puis radiothérapie. Aujourd'hui, je bloque pour la suite qui est l'hormonothérapie. On me propose Leuproréline + Létrozole en injection mensuelle. Les effets de ces médicaments me font appréhender cette ménopause.

L'hormonothérapie est, hélas, la partie la plus important de votre traitement sur un cancer de grade 1 récepteurs positifs avec 1 N+. Je ne sais pas pourquoi on vous propose Leuproréline + Létrozole, pas standard sauf si vous avez une contre-indication au Tamoxifène.

  • Quel est le risque de récidive pour cancer intra canalaire micro calcif + nécrose RH négatif HER2 +++ radiothérapie seulement, exérèse marges saine . Opérée en 2008 ?

Si pas d'infiltration : à peu près nul si infiltration microscopique: 2% environ...

  • Est-ce que j'ai plus de chance de guérison avec Trastuzumab ?

Oui si votre cancer du sein est Her2 +++ : Trastuzumab diminue encore de moitié les risques de rechute, en plus de la chimio et du reste.

  • On peut remarquer que le taux d'incidence des cancers du sein est en constante évolution, il y a 3-4 ans, on disait une femme sur 10 et maintenant 1 sur 8, est-ce dû au dépistage ou alors à une augmentation de la maladie ?

En fait, on ne sait pas trop si on est à 1/10 ou 1/8; je dirais plutôt 1/9-10... Et l'incidence (nb de nouveaux cas annuels) semble se stabiliser voire diminuer légèrement dans beaucoup de pays depuis 4-5 ans depuis qu'on prescrit moins de traitements hormonaux de la ménopause... En France sans doute aussi mais on n'a pas de chiffres ultra fiables.

  • Le cancer du sein est-il un cancer qui se développe rapidement ? J'ai peur d'en avoir un et de ne pas m'en rendre compte et du coup qu'il soit trop tard (métastases) j'ai 33 ans et j'essaye d'avoir un deuxième enfant. D'où ma crainte. Ma grand mère est décédée d'un cancer du sein.

Ca ne m'a pas l'air de gros facteurs de risque. Je vous conseille de faire une écho avant la grossesse pour être tranquille. En général ne se développe pas très vite, sauf quelques cas effectivement chez des femmes assez jeunes. Mais à votre âge c'est exceptionnel! 25% des femmes ont quelqu'un dans leur famille qui a eu un cancer du sein...

  • J'ai eu une tumorectomie pour un cancer du sein T1NOM0. Si on me retirait les 2 seins, est-ce que je serais délivrée définitivement de la surveillance et du risque de métastase ?

Oui c'est sur pour les risques de rechute locale ou nouveau cancer du sein (sauf sur le risque de métastase) mais vous ne seriez pas délivrée pas du risque d'avoir un accident de voiture mortel. Il vaut donc mieux conduire prudemment et garder vos seins... :)

  • J'ai eu un cancer du sein à 39 ans en 1996. Tout va bien depuis. Aucun antécédent familial, et pas d enquête génétique effectuée. D'après les réponses du ch@t elle doit commencer une surveillance, mes nièces et soeurs sont-elles concernées ?

Le message n'est pas passé entièrement, je ne comprends pas trop la question.

  • Carcinome intracanalaire à 35 ans conséquences mastectomie ,mes soeurs de 37 et 39 ans doivent elles se faire dépister et à quelle fréquence ?

Vous devez consulter en génétique car vous avez 12% de risque d'avoir une anomalie génétique. Si c'était le cas, vos soeurs auraient 50% de probabilités de l'avoir aussi. En attendant de savoir cela ou s'il n'y a pas de prédisposition, on leur conseille mammo écho tous les 2 ans dès maintenant.

  • J'ai une mastoplastie bilatérale au sein chronique. J'ai eu aussi longtemps problèmes aux ovaires, maintenant ça va. Parfois mal aux ganglions, inflamés et des douleurs dans les bras. Est-ce qu'une mammographie est préférable et si ça ne comporte pas de risque de se transformer en cancer ?

Non ça a l'air banal et bénin vu d'ici...

  • Après avoir eu un cancer du sein bilatéral HER2 +++ avec récidives locales cutanées, existe-t-il un traitement pour guérir ou est-ce un stade terminal ?

Je ne peux pas répondre si ce n'est que ce n'est certainement pas terminal!! Votre oncologue pourra vous dire si vous pouvez envisager de guérir ou si la maladie est chronique, ce qui n'empêche pas de vivre avec !!!!

  • J'ai 42 ans, j'ai une structure kystique de 4 mns, avec un dépôt calcique en cours de formation dois-je m'inquiéter ?

Non, les kystes se calcifient naturellement, à priori non. Mais le radiologue a du classer votre mammographie échographie selon les critères très fiables de la classification ACR : si ACR2, c'est 100% bénin de façon certaine. Si ACR3 c'est 98% bénin mais il faut recontrôler pour être sur.

  • Ayant eu un cancer en 2003 puis-je avoir le "gros bras" ?

A cette distance le risque est très faible mais éviter de prendre du poids, de brûler ou de contracter une infection de ce côté restent des précautions à vie après curage axillaire.

  • Après un cancer comment détecte t-on une métastase à un autre endroit ? Je veux dire comment sait-on s'il y a un jour une métastase car les contrôles ne se font que sur le sein avec la mammographie ?

Les métastases se manifestent par des symptômes que les oncologues savent bien reconnaitre, mais aussi les généralistes : douleur précise osseuse qui augmente et non articulaire, essoufflement, fatigue... inhabituels et d'intensité inhabituelle. A l'examen clinique on peut trouver les rechutes: ganglions, fois, peau, poumons, sont examinés à chaque fois. Je n'ai pas dit qu'il ne fallait que la mammographie. L'examen clinique et "l'interrogatoire" de la patiente sont essentiels (souvent surtout pour la rassurer) !

  • Est-ce qu'il arrive qu'un cancer récidive rapidement, soit un mois après avoir finit la radiothérapie et qu'on a débuté le tamoxifène ?

Oui, c'est déjà arrivé mais c'est franchement totalement exceptionnel. Ca ressemble plus à un effet secondaire de la radiothérapie...

Oui et non. Oui si on habite loin car il faut se déplacer tous les jours pendant 5-6 semaines et demi. Non car c'est essentiellement un traitement local... Non si on a eu de la chimio avant, dans la plupart des cas on trouve cela facile à côté...

  • On parle beaucoup de thérapies ciblées, mais j'entends toujours parler des mêmes protocoles : 6 FEC 100 ou 3 FEC 100 et 3 Docétaxel. En existe-t-il d'autres (notamment pour les rechutes ) ?

Oui, pour les rechutes avant tout car les traitement sont d'abord développés pour traiter les rechutes devenues résistantes aux traitements classiques avant d'arriver en prévention de ces rechutes, ce qu'on appelle "adjuvant", après chirurgie... Il y en a plein, plus ou moins avancées dans leur développement. Elles sont ciblées, c'est à dire qu'elles vont être utiles potentiellement pour de moins en moins de personnes, celles qui ont l'anomalie de la tumeur qui correspond au médicament: de 1 à 20% des cas...

  • Pouvez-vous me parler de Trastuzumab car je suis sous ce traitement actuellement et je voudrais savoir si c'est efficace ou pas ?

C'est un des meilleurs médicaments qui soient mais seulement si le cancer est Her2+ Cela a totalement changé le pronostic des cancers du sein her2+ qui étaient les pires il y a 10 ans et qui sont les "mieux" aujourd'hui: mais au prix de chimio + herceptine + chirurgie +/- radiothérapie et hormonothérapie... On espère dans le futur décroitre les traitements pour favoriser les thérapies ciblées comme Trastuzumab et les nombreuses autres qui arrivent dans les cancers du sein Her2+.

  • Y a t-il plus de risque de rechute avec des cellules mutantes ? Suite à une ablation puis chimio pendant un an ?

Je ne sais pas ce que sont des cellules mutantes ? Si on parle de mutation germinale constitutionnelle de BRCA1 ou 2, la maladie est plus sensible au traitement et le pronostic n'est pas altéré.

  • J'ai eu ma fille à 45 ans et 47 ans un cancer du sein, j'ai allaité et très sportive pensez-vous que la grossesse tardive puisse être à l'origine de mon cancer ?

Pas à l'origine. Mais cela a pu contribuer à la faire se développer.

  • Les tumeurs RH+ sont elles potentiellement indéfiniment métastatiques ? Et pourquoi arrête-on le tamoxifène après 5 ans ?

C'est une difficile question et une réalité: il reste un petit risque à long terme. On arrête à 5 ans parce qu'on a démontré grâce à des milliers de femmes que 5 ans était la durée optimale: mieux que 1,2,3 ans, aussi bien que 10 ans ou à vie et au delà de 5 ans il y a plus d'effets secondaires. Ce qu'on appelle le rapport bénéfice/risque ne devient plus positif.

1 an après au mieux.

  • Hormis les cas génétiques, est-ce que le fait d'avoir eu un cancer du sein augmente le risque d'un autre cancer (non sein) ?

Non, sauf que la radiothérapie il y a longtemps avec des techniques anciennes augmentait un peu les risques mais de façon infime, aujourd'hui non.

  • Ma maman étant en pleine récidive du cancer du sein. Peut-elle faire une prise de sang pour la recherche génétique ?

Oui.

  • Actuellement traitée pour un cancer du sein métastasé au foie et aux poumons, on m'a proposé en plus de ma chimio un régime alimentaire spécifique hypercalorique et hyper protéiné (CASTASE). Connaissez-vous ce régime ? Est-ce intéresssant sachant que je mange déjà bien malgré ma maladie ?

C'est hyper à la mode, rien n'est démontré, je ne sais pas du tout si cela sert à quelque chose.

  • On vient de diagnostiquer un cancer du sein à ma mère de 49 ans qui ressentait une petite boule douloureuse. Mais les examens sanguins étaient négatifs, pourquoi ?

Le dépistage c'est la mammographie. Les tests sanguins ne sont positifs que si le cancer est énorme ou a des métastases à distance. Aucun dépistage sanguin n'existe.

  • Plus on rechute tardivement, moins grave est la rechute : est-ce vrai ?

Oui.

  • On sait que certains cancers ont une origine virale, tel que notamment le cancer de l'estomac. A t-on définitivement écarté cette piste pour le cancer du sein ?

Non et on peut toujours se poser la question. mais on a beaucoup cherché. Ce n'est pas exclu du tout à ce jour mais on a 0 piste.

  • On ne m'a fait aucun dépistage génétique à l'annonce de mon carcinome intracanalaire à 35 ans dois-je le demander ?

Oui, intracanalaire ou infiltrant, c'est la même chose recommandations nationales officielles : faire dépistage génétique à moins de 36-37 au diagnostic même sans histoire familiale.

  • En 2001 (j'avais 48 ans) j'ai eu une mammectomie avec chimio + radiothérapie et hormonothérapie jusqu'en juin 2008. On m'a décelé des métastases sur la lombaire 4. Pourquoi ne fait-on pas faire systématiquement et tous les ans une scintigraphie osseuse aux personnes ayant eu un cancer du sein (ou autre) ?

Parce que cela ne sert à rien, ne dépiste pas plus tôt, n'empêche pas les métastases de survenir, et ne change ni les traitements ni leur efficacité,ni l'espérance de vie en cas de rechute. Et cela plonge les femmes dans l'angoisse permanente. Tout cela a été démontré par plusieurs études. Les traitements ont de grandes chances d'efficacité dans votre cas.

 

Les réponses du Pr. Fabrice Lecuru, chirurgien gynécologique

  • J'ai 25 ans ma grand-mère (64 ans) a eu un cancer du sein il y a un an et a du subir une mastectomie, j'ai constaté des écoulements lors de pression sur mon téton dois-je faire un dépistage ?

Ces écoulements ont généralement une origine bénigne la prise en charge dépend du nombre de canaux qui donnent un écoulement il est nécessaire de faire un bilan avec votre gynécologue.

  • Ma gynéco m'a fait passer une écho, on a découvert un kyste 3mns et un ganglion 4mns au sein droit, apparemment bénins. Mon implant a été retiré car on suspecte que ces ganglions soient liés aux hormones. Mais j'ai un terrain cancéreux dans la famille. Pas de mammographie prévue. Dois-je m'inquiéter ?

A priori pas inquiétant revoir le problème des cancers familiaux et de l'indication d'un dépistage avec votre gynécologue.

  • Je vais subir une tumorectomie dans le décolleté le 03/11. J'ai déjà un petit sein (bonnet B), celui qui a la tumeur, et un gros sein (bonnet C) celui qui va bien. Le chirurgien me parle de rendre symétrique ma poitrine ultérieurement qui prend cela en charge ?

Vous nécessitez une technique "d'oncoplastie" qui doit tenir compte de la taille du sein à opérer et du secteur de la tumorectomie + du volume de l'autre sein. Il faut en discuter avec votre chirurgien qui vous expliquera les solutions possibles.

  • Un adénofibrome peut-il se transformer en tumeur maligne ? L'échographie mammaire permet-elle une bonne surveillance ?

L'adénofibrome ne se transforme pas en cancer du sein il est en revanche indispensable d'avoir un diagnostic certain (biopsie ou intervention selon la taille, la gêne, l'évolution, etc) l'écho est bien adaptée à la surveillance des adénofibromes prouvés.

  • J'ai 32 ans et c'est l'autopalpation qui m'a permis de découvrir ma tumeur il y a deux ans. J'ai sans doute gagné de précieux mois. Ne vaut-il pas mieux s'inquiéter pour rien, que de passer à côté de quelque chose de grave ?

C'est du bon sens, constater un symptôme anormal doit faire consulter.

  • J'ai un carcinome intracanalaire : on me préconise l'ablation du sein ainsi que celle du ganglion sentinelle, est-ce indispensable ?

Les interventions pour CIC dépendent de la taille de la lésion, du volume de vos seins, des caractéristiques histologiques de ce CIC, etc. l'ablation du sein avec prélèvement des ganglions sentinelles est une proposition valable dans certaines présentations de CIC. Le CIC a souvent une taille importante et constitue une des indications les plus fréquentes d'ablation du sein.

  • Ma mère a été opérée d'un nodule bénin du sein, j'ai 34 ans dois-je me faire surveiller ?

Vous devez effectuer la surveillance classique par examen clinique puis débuter les mammographies dans quelques années l'intervention de votre maman n'est pas un facteur de risque.

  • Ma maman et ma grand-mère on sont toutes les deux décédées des suites d'un cancer du sein. Ma maman a eu son cancer à 35 ans, son oncologue m'avait dit que je devais commencer les dépistages à 25 ans étant donné que je vais bientôt les avoir je me demande si c'est vraiment nécessaire ?

Une origine génétique a t-elle été recherchée ? Il semble logique de vous proposer un dépistage à partir de 30 ans.

  • A 35 ans, sans enfant j'ai opté pour une mastectomie au lieu d'une tumorectomie pour limiter les risques de récidives. Que pensez-vous de mon choix ? Aurais-je intérêt de tenter la tumorectomie ? Quelles sont vos préconisations ?

Il y a par contre une légère augmentation du risque de récidive locale après tumorectomie, mais les chances de survie sont comparables avec tumorectomie (+ rayons) et mammmectomie les deux options se valent donc sur un plan médical tout dépends de ce que vous priorisez: sécurité ? Tranquillité ? Esthétique ? Sexualité ? Il s'agit d'un choix personnel une fois que vous avez appréhendé les différents aspects des deux traitements.

  • Est-ce que les drainages lymphatiques soulagent le bras après une tumorectomie et un curetage axillaire ?

On note souvent une amélioration des symptômes en revanche pas d'effet préventif sur le risque de gros bras (qui reste faible aujourd'hui).

 

  • Combien avant nous de ganglions ? On m'en a prélevé 11 non métastasés, j'ai eu ablation chimio rayons hormono ?

Le nombre de ganglions de l'aisselle varie beaucoup avec les individus de toutes façons le chirurgien ne compte pas les ganglions pendant l'intervention, mais enlève une zone délimitée par des repères anatomiques 11 ganglions, cela signifie que votre curage a été bien fait 11 ganglions négatifs, c'est un élément pronostique favorable pour vous.

 

En savoir plus

Dossiers :

Questions/Réponses :

Sur le forum :

Contacts utiles et sites web :

  • Odyssea
    Marches et courses au profit de la lutte contre le cancer du sein.

  • France 5
    - "Le magazine de la santé" : Le cancer du sein (dossier)

  • Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer
     
  • Psychisme et cancer
    Centre Pierre-Cazenave
    80, rue de la colonie - 75013 Paris
    Tél. : 01 43 13 23 30

     
  • Société française de psycho-oncologie
    Association Psychologie et cancers
    Tél. :  05 56 20 14 72

     
  • Etincelle
    27 bis, boulevard Victor-Cresson - 92130 Issy-les-Moulineaux
    Tél. : 01 44 30 03 03

    Association offrant un espace d'accueil et de bien-être pour les femmes atteintes d'un cancer du sein.

     
  • L'Embellie
    29, boulevard Henri-IV - 75004 Paris
    Tél. :  01 42 74 36 33 

    Boutique entièrement dédiée aux personnes subissant des chimiothérapies ou traitements lourds. Elle propose perruques et autres kits de maquillages pour sourcils.

     
  • La vie, de plus belle...
    ateliers, conseils maquillage et coiffure pour toutes les patientes en traitement pour un cancer.

     
  • Vivre comme avant
    Mouvement de soutien et d’aide morale animé par des femmes bénévoles ayant toutes vécu la maladie.