1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer du sein

Cancer du sein : l'écho plus efficace que la mammo chez les femmes jeunes

Depuis longtemps reconnue comme un complément à la mammographie, l'échographie mammaire pourrait être en passe de devenir l'examen de référence dans le dépistage du cancer du sein chez les femmes de moins de 40 ans. Une étude américaine publiée dans la revue radiologique American Journal of Roentgenology a révélé que les échographies mammaires seraient un outil de détection de cancer du sein plus efficace que les mammographies. En cause ? Le tissu mammaire plus dense chez les femmes jeunes rendant la mammographie plus difficile à interpréter.

Rédigé le , mis à jour le

Cancer du sein : l'écho plus efficace que la mammo chez les femmes jeunes
Cancer du sein : l'écho plus efficace que la mammo chez les femmes jeunes

Pour comparer l'efficacité des deux techniques, des chercheurs d'un centre de cancérologie de Seattle et de l'université de Washington ont réalisé chez des femmes âgées de 30 à 39 ans, tour à tour, une échographie mammaire et une mammographie.

Sur les 1 208 examens de dépistage du cancer du sein réalisés, l'échographie en a détecté 22 et la mammographie 14. Mieux, selon l'étude, l'échographie serait beaucoup plus sensible que la mammographie, avec un taux de dépistage de 95,7 % comparativement à 60,9 % chez les femmes de moins de 40 ans.

"L'imagerie joue un rôle important dans l'évaluation des grosseurs mammaires" a expliqué au magazine Science Daily, le Pr. Constance Lehman, radiologue et directeur de recherches. Etant donné que la plupart des grosseurs ne sont pas forcément cancéreuses, elle ajoute que "les échographies et les mammographies nous aident à différencier les femmes qui ont besoin d'une biopsie de celles qui peuvent être rassurées sur le caractère bénin de leur grosseur".

L'échographie, un précieux allié dans le dépistage du cancer du sein

Selon les dernières recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS), l'examen clé du dépistage du cancer du sein reste, en France, la mammographie. En complément, les médecins recourent à l'échographie en cas d'image douteuse ou non informative à la mammographie. Elle est aussi recommandée en cas de tissu mammaire dense, très fréquent chez des femmes jeunes ou ménopausées sous traitement hormonal substitutif (THS).

Rappelons que depuis 2004, les femmes de 50 à 74 ans sont invitées à bénéficier tous les deux ans d'une mammographie de dépistage. Le dépistage peut débuter auparavant en cas de risque élevé de cancer, notamment lors d'antécédents familiaux multiples de cancer du sein.

Avantages et inconvénients de l'échographie

Deux inconvénients empêchent l'utilisation de l'échographie en première intention dans le dépistage du cancer du sein. D'une part les nodules apparaissant à la mammographie, contrairement à l'échographie, ont des critères de malignité bien définis, facilitant la conduite à tenir et d'autre part, les micro-calcifications qui peuvent être bénignes, mais aussi pré-cancéreuses voire cancéreuses, ne sont pas détectées par les ultrasons.

Son principal intérêt réside dans une des limites de la mammographie : si le tissu mammaire est dense, il peut masquer la présence d'une lésion à la mammographie contrairement à l'échographie. De plus, l'échographie peut préciser la nature, liquide ou solide, d'une lésion dépistée à la mammographie, outil précieux dans la distinction d'une lésion bénigne ou maligne.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :