Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Ternavskaia Olga Alibec

Urticaire, rougeurs, engelures... Quand le covid se manifeste sur la peau

Les symptômes cutanés surviendraient dans 17% des cas de covid, et constituent parfois le seul signe de la maladie, selon des chercheurs britanniques. Ils appellent à mieux connaître ces indices pour limiter la propagation du virus.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Éruptions cutanées, orteils rouges, urticaires… Plusieurs études avaient déjà constaté la survenue de symptômes cutanés chez les personnes contaminées par le coronavirus. Mais une nouvelle étude anglaise publiée dans le British Journal of Dermatology permet de mieux comprendre ce phénomène et montre que les signes cutanés peuvent parfois être les seuls symptômes du covid.

17% des malades ont des symptômes cutanés

Les chercheurs du King’s College de Londres qui signent cette publication se sont appuyés sur les données de 336.847 personnes recrutées dans l’application britannique COVID Symptom Study. Ils y ont noté les déclarations d’éruptions cutanées, en particulier les éruptions au niveau des extrémités du corps (tête, coudes, mains, genoux et pieds).

Premier constat, il existe bien un lien significatif entre l’apparition de symptômes cutanés et le fait d’être testé positif au covid. Autre résultat de l’étude : 17% des cas positifs rapportaient des symptômes cutanés. Et pour 21% d’entre eux, un symptôme cutané constituait le seul symptôme de la maladie.

A lire aussi : Coronavirus : le virus qui nous rend malades de la tête aux pieds

Orteils covid, pseudo-engelures, nécrose...

L’analyse précise de photographies de 400 volontaires présentant des symptômes cutanés a permis aux chercheurs d’établir une liste des manifestations les plus fréquentes.

Parmi elles, plusieurs avaient déjà été identifiées, comme les "orteils covid". Caractérisés par des gonflements et des rougeurs au niveau des pieds, ils pourraient durer plus de quatre mois dans les cas les plus sévères.

Des pseudo-engelures au niveau des extrémités, des rougeurs persistantes et de l’urticaire, pour lesquelles le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues (SNDV) français avait lancé une alerte dès avril 2020, font aussi partie des symptômes fréquents.

Mais les auteurs de l’étude recensent aussi des érythèmes (rougeurs) avec pustules, des éruptions vésiculaires, des lésions dues à une urticaire, des éruptions maculopapulaires (sous forme de tâches) et plus rarement une nécrose de la peau.

Identifier davantage de cas

"Les éruptions cutanées se regroupent avec d'autres symptômes du covid-19, sont prédictives d'un test PCR positif et se produisent dans un nombre significatif de cas, soit seules, soit avant d'autres symptômes classiques" concluent les auteurs de la publication.

Pour eux, "la reconnaissance des éruptions cutanées est importante pour identifier les nouveaux cas et les cas antérieurs de covid-19". Car prendre en compte ces symptômes permettra d’identifier les cas peu symptomatiques du covid et donc de mieux maîtriser les chaînes de contamination pour limiter la propagation du virus.