La chimiothérapie ou l'histoire d'une découverte fortuite

La chimiothérapie est un traitement à base de substances chimiques qui repose sur l'utilisation de médicaments. Elle vise à éliminer les cellules cancéreuses. Retour sur sa découverte.

Setti Dali
Rédigé le
Minute Docteur : Qui a inventé la chimiothérapie ?  —  Le Mag de la Santé - France 5

L’histoire de la chimiothérapie, c’est un peu l'histoire d'un poison qui vous voulait du bien. Tout commence avec le plus célèbre de l’histoire, l’Arsenic. Malgré une très mauvaise réputation, cette substance naturelle et toxique a pourtant sauvé, en 1909, des milliers de malades, souffrant d’un des plus grands fléaux de ce début de siècle, la Syphilis.

De l'Arsenic au gaz moutarde

Après 606 tentatives, le chimiste allemand Paul Ehrlich parvient à créer un dérivé de l’Arsenic. Pour la première fois, des malades sont soignés non pas avec des plantes, mais avec de la chimie.

On parle alors de chimiothérapie. Quelques décennies plus tard, un autre poison entre en scène, il est jaune et pique les narines, le bien nommé gaz moutarde. En 1943, en Italie, en pleine Seconde Guerre mondiale, un navire américain chargé de gaz moutarde explose faisant plus de 600 victimes. 

Les soldats survivants souffrent de brûlures aux yeux, aux poumons ou sur la peau, 2 chercheurs américains les examinent. Alfred Gilman et Louis Goodman découvrent que les blessés ont un point en commun, leurs globules blancs sont quasiment détruits par le gaz moutarde. 

Le remède est parfois dans le poison !

Ils ont alors une idée de génie : utiliser ce poison pour détruire les globules blancs malades, ceux qui apparaissent dans les leucémies par exemple.   

Comme avec l’arsenic, il est alors crée un dérivé du gaz moutarde. Le Melphalan est toujours utilisé en chimiothérapie pour traiter les cancers du sang comme le myélome.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !