1. / Bien-être - Psycho
  2. / Sport et santé
  3. / Sport d'hiver

Des skis de plus en plus performants

Si le ski a d'abord été un moyen de déplacement, il est devenu aujourd'hui une pratique sportive à part entière et un loisir. Le matériel de ski a progressivement évolué pour devenir toujours plus performant. Ces évolutions techniques ont aussi eu un impact sur la santé car elles ont modifié la nature des accidents et des blessures.

Rédigé le

Des skis de plus en plus performants

Les premiers skis dateraient de la Préhistoire, utilisés pour se déplacer sur la neige comme en témoignent des gravures rupestres. À la fin du XIXe siècle, les Français découvrent des drôles d'engins en bois capables de glisser sur la neige. Progressivement, les fixations apparaissent pour maintenir le pied et permettre de descendre les pistes, avec un seul bâton en bois de noisetier ou en bambou.

Dans les années 20, grâce aux améliorations techniques du matériel, le ski devient un sport. Il faut attendre les années 50 pour que les Français découvrent ce loisir grâce aux stations de ski qui poussent comme des champignons. Avec l'arrivée des touristes sur les pistes, un nouveau paramètre apparaît : la sécurité. Un enjeu au coeur de la collaboration entre le champion de ski Emile Allais, et le célèbre fabricant, Abel Rossignol. Des fixations de sécurité apparaissent alors sur les skis.

La chaussure du skieur évolue aussi. Les crochets remplacent les lacets et elle est renforcée au niveau de la cheville. Le bâton, lui, devient métallique donc moins fragile. C'est la naissance du ski moderne. Dans les années 90, une petite révolution voit le jour. Sur les pistes, fini les skis longs et droits, place à des skis plus courts, les skis paraboliques.

Des accidents moins nombreux mais plus graves

Aller toujours plus vite est l'objectif des skis paraboliques. Mais dans les virages, la vitesse prise par des skieurs, pas toujours expérimentés, n'est pas sans risque comme l'explique le Pr Dominique Saragaglia, chirurgien orthopédiste et traumatologue : "Lorsque vous faites une chute, au lieu de tomber vers l'avant ou éventuellement sur le côté, on va tomber sur la main et c'est la raison pour laquelle on a vu apparaître depuis une quinzaine d'années un nombre considérable de fractures du poignet".

Aujourd'hui, la chaussure de ski est beaucoup plus confortable mais pas forcément plus sûre : "Petit à petit, on a monté la chaussure de ski et c'est à ce moment-là qu'on a vu apparaître des fractures de la jambe. Puis on a encore remonté un peu la chaussure, ce qui a protégé le tibia. Et depuis une vingtaine d'années, on constate une augmentation considérable des lésions du genou et notamment des lésions ligamentaires", souligne le Pr Saragaglia.

Les accidents de ski sont aujourd'hui moins nombreux que dans les années 60, mais ils sont plus graves. En cause notamment les collisions entre skieurs, de plus en plus nombreux sur les pistes à vive allure. Alors la meilleure prévention reste le port du casque. Le casque est aujourd'hui obligatoire pour les enfants dans les écoles de ski et grâce à lui, on peut éviter de sévères traumatismes crâniens.