1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Poils

Comment se débarrasser des poils de nez disgracieux ?

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Notre journaliste, Mélanie Morin, a posé ces questions à votre place. Aujourd'hui, il est question d'un nouveau complexe : des poils de nez très voyants.

Rédigé le

Comment se débarrasser des poils de nez disgracieux ?
Comment se débarrasser des poils de nez disgracieux ?

Lorsqu'on fait une recherche sur Internet avec l'expression "Poils", on tombe sur "Poils en anglais""Poils incarnés", "Poils au menton", "Poils absorbants", "Poils aisselles", et enfin "Poils du nez"... Les poils du nez génèrent près de 8.440.000 résultats sur Internet. Il convient de faire le tri dans ces résultats car chacun donne son petit conseil pour s'en débarrasser et il est préférable (et recommandé) de s'en occuper en toute sécurité.

Des poils de nez pas là par hasard

Les poils tapissent l'intérieur de nos narines. Ils nous servent de boucliers en retenant les poussières et les pollens pour les empêcher de pénétrer plus en profondeur dans nos fosses nasales. Ces poils font office de filtres et s'ils n'étaient pas présents, notre nez serait confronté à de nombreuses particules sources d'allergies par exemple. Ils ont donc un vrai rôle à jouer !

Il faut être très précautionneux avec les poils du nez car la peau de l'intérieur du nez est ultra-sensible. Les ORL insistent sur le fait qu'il ne faut pas l'épiler, ne pas tenter d'arracher ces poils de nez. Pourtant, malgré ces recommandations, certains le font. On parle de "nose waxing", ce qui signifie "épilation du nez à la cire". Beaucoup de vidéos circulent sur les réseaux sociaux.

Le principe du nose waxing consiste à mettre de la cire sur des petits bâtonnets, à la laisser poser dans les narines puis à la retirer d'un coup sec, comme on le ferait pour épiler les jambes ou le maillot. Certains instituts de beauté, surtout américains, le proposent. Certaines personnes le font elles-mêmes à la maison avec un petit kit prévu à cet effet.

Pourquoi ne doit-on pas arracher les poils de nez ?

Arracher les poils de nez peut être très douloureux car de nombreux nerfs tapissent cette zone. Autre risque : l'infection. Un arrachage violent provoque facilement des saignements. Dès lors qu'il y a une petite blessure, une inflammation, cela augmente le risque infectieux. Une bactérie bien connue se loge parfois dans notre nez : le staphylocoque doré. Quand on est "porteur sain" du staphylocoque doré, cela signifie qu'il est présent dans notre organisme sans qu'on présente de symptômes. Ce staphylocoque se terre bien au chaud dans la cavité nasale.

En cas d'inflammation, le staphylocoque peut s'activer et déclencher une infection : il peut s'agir d'une infection cutanée, osseuse ou encore pulmonaire selon le site touché. Bref, un tout petit bobo peut causer bien des dégâts... tout ça à cause d'un arrachage de poil de nez. Il faut donc être prudent !

Comment éliminer les poils du nez sans risque ?

Pour éliminer les poils de nez sans risque, il faut utiliser les bons outils ! On peut par exemple utiliser une tondeuse pour poils de nez. Cette tondeuse dispose d'un petit embout qui s'insère facilement dans le nez. Il faut ensuite activer une petite pompe et couper les poils qui dépassent. Cela permet de raccourcir, de couper les poils sans les arracher. Eviter de prêter votre tondeuse et désinfectez-la bien pour éviter la transmission de microbes...

Les poils de nez s'assument aussi parfois. Ils sont même devenus un accessoire de mode car il existe des extensions de poils de nez. En 2017, une jeune Chinoise a voulu se moquer des injonctions à la chasse aux poils en se prenant en photo avec des extensions de poils de nez. De nombreuses personnes ont suivi le mouvement et vous pouvez, si vous le souhaitez, commander des faux poils à mettre dans vos narines.

N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr

Livre :

  • Docteur, j'ai un ami qui...
    Mélanie Morin
    Ed. Larousse

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus