Sport : attention à la zone pelvienne

Peu importe le niveau ou l'activité physique, s'il y a bien une chose qui rapproche les hommes, c'est la protection de la "zone" pelvienne. Durant l'activité physique, les hommes peuvent en effet avoir une inflammation, des gênes dues à un mauvais choix de matériel, ou à un manque de renforcement ou d'étirement. Quels sont les gestes à faire ? Quels sont ceux à proscrire ? Explications et démonstrations avec Nordine Attab, notre coach sportif.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Certaines pathologies peuvent être associées aux hommes comme aux femmes. Mais suivant la pratique, les hommes doivent tenir compte de leur posture, du matériel utilisé et des vêtements portés.

Pour lutter contre les irritations, les gênes durant la pratique, etc., il est primordial de bien s'équiper, de se renforcer spécifiquement et de choisir un matériel adapté à chacun.

On débute par l'échauffement et les étirements !

Les étirements : S'asseoir le dos contre un mur. Coller le dessous des pieds l'un contre l'autre. Une fois en position, maintenir la posture sans bouger. L'effet de la pesanteur va automatiquement permettre aux adducteurs d'être étirés. Afin d'accentuer l'étirement, placer un coude sur chaque face interne des genoux. Puis exercer une légère pression afin d'accentuer l'ouverture des cuisses. Maintenir la posture sans donner d'à-coup. Relâcher tout doucement la pression au niveau des genoux.

L'échauffement : Debout, monter un genou au niveau du bassin puis revenir en position initiale. Directement, remonter le même genou mais sur le côté. Revenir en position initiale puis changer de genou.

On continue par le renforcement !

S'allonger sur le dos, jambes fléchies, les pieds à plat. Placer un ballon entre vos genoux, prendre une inspiration puis rapprocher les genoux l'un de l'autre en serrant le ballon en expirant. Revenir en position initiale en inspirant.

Bras tendus, placer les mains par terre. Poser les tibias sur un gros ballon. Le corps est tendu et parallèle au sol. Expirer en ramenant les genoux près de la poitrine. Expirer en revenant en position initiale. Une fois cet exercice maîtrisé, effectuer le même mouvement mais sur une seule jambe. L'autre jambe est légèrement levée.

Terminez votre séance avec un matériel spécifique en fonction de votre pratique (cyclisme, course à pied, sports de combat...).

Les conseils de Nordine Attab

Pour éviter les inflammations au niveau de l'entrejambe, appliquez de la vaseline sur les zones où s'exerceraient les frictions. Généralement, l'endroit le plus touché est le haut des cuisses, sur la face interne.

En cas de blessures, une bombe de froid peut être utilisée afin de diminuer la douleur et éviter la formation d'hématomes. En revanche, en cas de coup au niveau des bourses, n'appliquez pas de froid.

Même durant les activités à faible intensité, il faut obligatoirement échauffer la "zone" pelvienne. En effet, même durant une simple flexion des jambes, il peut y avoir une petite lésion.