En France, plus de 5000 personnes bénéficient chaque année d'une greffe d'organe
En France, plus de 5000 personnes bénéficient chaque année d'une greffe d'organe

Ch@t : Cancer de la peau

Ch@t du 26 mai 2010 Avec les réponses du Dr Séverine Lafaye, dermatologue et de Pierre Cesarini, vice-président de l'association Sécurité solaire.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les réponses du Dr Séverine Lafaye, dermatologue

  • Pendant mes deux grossesses des petits grains de beauté sont apparus autour de mes seins et je les ai encore. Est-ce que ça peut être un cancer ? (mes deux enfants ont 3 ans et 13 mois) ?

Comme ce sont des nouvelles lésions, il faut les montrer à un dermatologue, même si souvent pendant la grossesse, les grains de beauté se modifient ou apparaissent très fréquemment.

  • A l'âge de 10 ans, j'ai eu un coup de soleil sur le dos. Cela a provoqué une grosse cloque, j'ai gardé la cicatrice longtemps. Aujourd'hui j'ai 33 ans et je ne m'expose plus au soleil. Y a t-il des risques de développer un mélanome ?

Les coups de soleil dans l'enfance sont un facteur de risques établis au mélanome, il faut donc vous faire surveiller.

  • Tous les "combien de temps" est-il préférable de faire surveiller ses grains de beauté ? Est-ce que les taches (de naissance ou autre) sont aussi à surveiller ?

Surveillance annuelle des grains de beauté surtout s'ils sont nombreux et atypiques. Les naevus congénitaux sont à surveiller car ils peuvent se transformer. Les taches "café au lait" sont par contre sans aucun risque.

  • Qu'est-ce que les points rouges vifs qui apparaissent parfois sur le décolleté ? Est-ce aussi à surveiller ?

Ce sont des angiomes rubis. Non, ils sont bénins.

  • Mon neveu a un grain de beauté qui fait 2 à 3 cm, qui est difforme et où il y a des poils dessus depuis la naissance. Est-ce que ça risque de provoquer un cancer ?

Tout naevus congénital (présent à la naissance) doit être surveiller mais il peut rarement se transformer.

  • Un grain de beauté un peu arraché par accident (égratignure) doit absolument être montré à son dermatologue ?

Il est préférable de montrer toutes lésions traumatisées à un dermatologue.

  • Ma fille a deux taches rouges (taches de fraise), une sur le ventre et une sur le dos. Est-ce que c'est un risque de cancer ?

Ce sont probablement des petits angiomes bénins. Mais la dermatologue par internet ne peut être formelle !

  • Quels sont les différents types de cancers de la peau ? Je ne connaissais que le mélanome... Y a-t-il des cancers de la peau non détectables à l'œil nu ?

Les carcinomes (basocellulaires, spinocellulaires) et mélanomes sont les plus fréquents. Les mélanomes régressifs sont des lésions qui apparaissent puis disparaissent à l'œil nu et ne sont donc pas visibles au moment du diagnostique de cancer. Il faut donc stipuler au médecin la notion de lésion régressive.

  • Est-ce que les traitements au laser peuvent causer des cancers de la peau (épilation par exemple) ?

Non de façon certaine.

  • Est-ce que les peaux mates doivent aussi mettre de la crème à fort indice ? Quel est l'indice minimum pour une bonne protection ?

L'indice de protection minimum doit être de 20 pour protéger des UVB et des UVA car tous les deux sont carcinogènes.

  • Combien de temps dure une intervention pour retirer un grain de beauté en consultation de ville chez son dermatologue ?

Tout dépend de la zone anatomique et de la taille de la lésion. En moyenne compter 30 minutes.

  • Il y a huit ans, je me suis fait enlever des grains de beauté sur le ventre, est-ce qu'un cancer peu apparaître aux cicatrices laissées ?

S'il s'agissait de simples lésions bénignes, il n'y a pas de raison. Par contre, s'il s'agissait de lésions malignes, il faut toujours faire surveiller la cicatrice du fait du risque de récidive localement.

Les réponses de Pierre Cesarini, vice-président de l'association Sécurité solaire

  • Est-ce que le visage est plus sensible que le corps ? Doit-on mettre un écran total ?

Je rebondis sur l'expression "écran total" qui n'apparait plus aujourd'hui sur aucun emballage en France. La raison ? Aucune crème ne peut prétendre arrêter la totalité des UV. Pour répondre plus précisément à votre question, il convient de protéger la peau de toutes les parties du corps qui sont exposées au soleil.

Cela peut être très simple, une petite intervention chirurgicale sans anesthésie générale. Mais cela peut être aussi beaucoup plus compliqué avec des traitements "classiques" (chimiothérapie, radiothérapie) et moins connus du public : l'immunothérapie... Mais malheureusement, les médecins sont souvent amenés à pratiquer une chirurgie lourde pouvant aller jusqu'à l'amputation d'un membre.

  • A-t-on un capital soleil ? Si oui, comment le détermine-t-on ?

Cette notion de capital solaire est très intéressante du point de vue pédagogique. Pour résumer, il s'agit d'une certaine capacité qu'à la peau pour se protéger du soleil. Au fur et à mesure que vous vous exposez, vous solliciter votre peau et votre capital s'amoindrit. Ce phénomène est d'autant plus marqué que les expositions se font sous un rayonnement fort et sont nombreuses. Si vous vous exposer au point de réduire à rien votre capital, votre peau n'a plus les moyens de se défendre. C'est alors que surviennent les ennuis autrement appelés: cancer de la peau.

  • Est-ce vrai que les peaux mates ont moins de risques pour les coups de soleil et les cancers de la peau ?

Oui c'est vrai. Grosso modo, le ratio est de 4 contre 1 c'est à dire que quatre mélanomes apparaissent sur peau claire contre un mélanome sur peau mate. Par contre en ce qui concerne la mortalité, le ratio est beaucoup plus "équilibré" malheureusement car celles et ceux qui ont la peau mate, n'allant que rarement voir leur dermatologue (car ils se savent moins "à risques"), sont dépistés généralement plus tard, souvent trop tard, et malgré tous les efforts des médecins, on ne peut les sauver.

Oui, avoir déjà eu un cancer de la peau signifie très souvent que son capital solaire a été "épuisé" et que les chances d'en faire d'autres sont considérables... Et ce même si on ne s'expose plus au soleil.

  • Pas besoin de crème solaire à indice 60 alors ?

Pour une peau mate, 50 ou plus est effectivement beaucoup sauf si :

- les expositions prévues sont très longues (croisière, randonnée...).

- le rayonnement UV est très fort ou extrême (hautes altitudes ou tropiques par exemple).

- la personne prend des médicaments photo-sensibilisant ou si simplement la personne veut préserver au mieux sa peau.