1. / Alimentation

Petits-déjeuners gratuits à l’école : quel impact sur la santé des enfants ?

Le gouvernement lance son opération "petits-déjeuners gratuits" pour les écoliers défavorisés. Une mesure qui vise à combler les inégalités et à apporter aux enfants des bénéfices sanitaires à court et à plus long terme.

Rédigé le

Petits-déjeuners gratuits à l’école : quel impact sur la santé des enfants ?
Les petits-déjeuners distribués gratuitement devront être équilibrés et de qualité Crédits Photo : © Pixabay / marijana1

Un enfant sur 10 arrive à l’école le ventre vide. Pour répondre à ce constat préoccupant, le gouvernement lance ce 23 avril 2019 la distribution de petits-déjeuners gratuits dans les écoles pour les enfants défavorisés. Une initiative financée par l’Etat à hauteur de six millions d’euros pour l’année 2019 dans le cadre de son Plan Pauvreté et déployée aujourd’hui dans huit académies tests (Amiens, La Réunion, Lille, Montpellier, Nantes, Reims, Toulouse et Versailles), avant d’être généralisée à l’ensemble du territoire au mois de septembre prochain. A terme, cette mesure devrait concerner 100.000 enfants.

A lire aussi : Plan pauvreté : des petits-déjeuners gratuits à l'école et la cantine à 1 euro

Des petits-déjeuners "équilibrés et de qualité"

Les petits-déjeuners distribués gratuitement devront être "équilibrés et de qualité", "servis dans le respect des règles de sécurité et d'hygiène alimentaire", "ouverts à tous les enfants" et "accompagnés d'une action d'éducation à l'alimentation" ont confié à l’AFP le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, et la secrétaire d'État auprès de la ministre de la Santé, Christelle Dubos.

Plus précisément, "un petit-déjeuner équilibré pour un enfant doit comporter une source de sucre lent (pain, biscottes ou céréales non sucrées et non grasses), un produit laitier et un fruit frais ou une compote, et doit être consommé dans des conditions calmes et dans un temps spécifique alloué à ce repas" nous expliquait récemment Corinne Chicheportiche-Ayache, médecin nutritionniste.

Des bénéfices sur la santé à court et à long terme

Prendre tous les jours un petit-déjeuner équilibré apporte en effet aux enfants des bénéfices à court terme et à long terme : "l’énergie nécessaire pour jouer dans la cour de récréation, faire du sport et avoir des capacités de concentration et de mémorisation suffisantes pour bien apprendre" mais aussi la mise en place "d’une bonne santé musculaire et osseuse, d’une croissance harmonieuse et d’un bon développement physique et psychologique", selon le docteur Chicheportiche-Ayache.

Enfin, le petit-déjeuner quotidien permet de "gérer le poids de l’enfant en évitant le surpoids ou l’obésité et les troubles métaboliques - diabète ou maladies cardiovasculaires - qui y sont liés" rappelle la médecin nutritionniste.

Chez l'adulte : l'absence de petit-déjeuner augmente les risques cardiovasculaires

La distribution de petits déjeuners équilibrés gratuits constitue donc une bonne nouvelle, non seulement pour la réduction des inégalités chez les écoliers mais aussi pour leur santé. Mais, même pour ceux qui ont passé l’âge d’aller à l’école, prendre tous les jours un petit-déjeuner équilibré doit rester une habitude, comme nous le rappelle une publication du Journal of the American College of Cardiology du 16 avril 2019. Les épidémiologistes de l’université de l’Iowa (États-Unis) à l’origine de cette étude, ont analysé les données de santé de 6.550 adultes de 40 à 75 ans suivis au long cours, sur une période de 17 à 23 ans. Et, selon ces scientifiques, sauter le petit-déjeuner est associé à un risque plus élevé de mourir d’une maladie cardiovasculaire.
Une bonne raison d’avancer son réveil de quelques minutes pour profiter pleinement d’un petit-déjeuner équilibré.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus