1. / Alimentation
  2. / Nutriments
  3. / Vitamines

Pas assez de vitamine D chez les peaux claires

Une étude britannique suggère que les personnes à la peau claire ne synthétisent pas assez de vitamine D. La prise de compléments alimentaires permettrait d'atteindre un taux optimal.

Rédigé le , mis à jour le

Pas assez de vitamine D chez les peaux claires
Pas assez de vitamine D chez les peaux claires

La vitamine D est connue pour son rôle bénéfique sur les os, que ce soit chez l'enfant pour prévenir le rachitisme, ou chez les personnes âgées dont les os sont fragilisés. Elle peut être d'origine alimentaire mais une grande partie (50 % à 70 % selon l'Anses) est synthétisée à partir d'un dérivé du cholestérol sous l'effet des rayons du soleil. La vitamine D favorise l'absorption du calcium et du phosphore contenus dans les aliments.

Une étude britannique parue dans Cancer Causes & Control montre que les personnes à la peau claire affichent des taux de vitamine D dans le sang inférieurs à la valeur optimale (60 nmol.L-1). Cependant il ne s'agit pas d'une carence (pour un taux inférieur à 25nmol.L-1). Parmi les 730 personnes présentant un taux inférieur au taux optimal les chercheurs se sont aperçus qu'un bon nombre d'entre elles avaient la peau claire. En raison de leur sensibilité au soleil, ces personnes ont tendance à moins s'exposer au soleil que les autres et synthétisent moins de vitamine D. Cependant il semblerait que certaines d'entre elles ne produisent pas assez de vitamine D quelque soit leur durée d'exposition. L'un des auteurs de l'étude, le professeur Newton-Bishop, suggère que les personnes à la peau claires devraient prendre des suppléments de vitamine D. Une exposition prolongée au soleil augmenterait leurs risques d'être atteints d'un mélanome sans pour autant rétablir un taux optimal de vitamine D.

Les compléments alimentaires en vitamine D sont déjà recommandés pour les personnes à la peau sombre vivant dans les latitudes tempérées (où l'ensoleillement est moindre) et particulièrement pour les femmes enceintes.

En plus de ses effets sur les os, la vitamine D aurait des effets bénéfiques sur certaines pathologies telles que les maladies cardiovasculaires ou la prévention de certains cancers. Toutefois, si une carence en vitamine D peut être préjudiciable, un surdosage par voie médicamenteuse peut s'avérer toxique pour l'organisme et entraîner des lésions rénales graves.

Les auteurs de l'étude ne préconisent pas de recommandation particulière sur une supplémentation en vitamine D, notamment parce qu'il manquait de données sur ces compléments. Hazel Nunn, du centre Cancer Research UK, a estimé sur la BBC qu'un apport quotidien de 10 µg était sans danger mais qu'il valait mieux consulter son médecin.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :