Tabagisme : les femmes de plus en plus exposées

Une "cigarette light", ça trompe énormément. Pendant longtemps, on la croyait moins toxique et les femmes se sont massivement tournées vers elle. Depuis 2003, l'allégation "cigarette light" est interdite en France. Pourtant, les fabricants continuent de jouer sur la finesse des cigarettes pour faire croire à un dosage moins élevé. Une idée fausse.

Rédigé le , mis à jour le

Les femmes et le tabac - Un reportage de Dominique Tchimbakala et Cécile Guéry-Riquier et Hervé Droguet -

On estime à 7 millions le nombre de fumeuses régulières en France. Longtemps protégées des maladies liées au tabac, ces femmes développent aujourd'hui les mêmes pathologies que les hommes. En premier lieu, le cancer du poumon. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le premier cancer féminin, devant celui du sein, d'ici 5 ans.

Ces dernières décennies, le risque de mourir de cette maladie a très fortement augmenté chez les femmes qui fument. C'est le constat d'une étude menée sur plus de deux millions d'Américains et publiée le 24 janvier 2013, dans le New England Journal of Medicine.

Dans les années 60, la probabilité de décéder d'un cancer du poumon était 2,7 fois plus grande pour une fumeuse par rapport à une femme qui n’avait jamais touché une cigarette. Désormais le risque est près de 26 fois supérieur.

Mais il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer. Une récente étude montre que l'arrêt du tabac réduit fortement le risque de mortalité, quelque soit l'âge et le sexe.

Sources :
- "New Evidence That Cigarette Smoking Remains the Most Important Health Hazard", Steven A. Schroeder, M.D., N Engl J Med 2013; 368:389-390January 24, 2013, DOI: 10.1056/NEJMe1213751
- "50-Year Trends in Smoking-Related Mortality in the United States", N Engl J Med 2013; 368:351-364January 24, 2013, DOI: 10.1056/NEJMsa1211127

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus