Sur Facebook, une jeune mannequin lève le tabou sur la maladie de Crohn

Bethany Townsend, jeune mannequin britannique de 23 ans, atteinte de la maladie de Crohn depuis ses trois ans, a posté sur son compte Facebook plusieurs photos d'elle en maillot de bain avec des poches de stomie  : une initiative qui a ému et fait réagir les internautes.

Rédigé le

Photo : Bethany Townsend a posté sur Facebook des photos d'elle avec des poches de stomie - Vidéo : ''Selfies et santé font-ils bon ménage ?'', chronique d'Emma Strack du 8 juillet 2014

Ne plus se cacher, assumer sa maladie  : tel semble être le message de Bethany Townsend, jeune femme aujourd'hui maquilleuse professionnelle et auparavant mannequin. La jeune Britannique s'est ainsi exposée en bikini sur plusieurs photos sur le groupe Facebook Crohn's and Colitis UK, dédié à la maladie dont elle souffre, la maladie de Crohn  : la particularité étant que ses poches de stomie, souvent objets de honte cachés par les patients, y sont bel et bien visibles.

Car la maladie de Crohn, qui correspond à une inflammation du tube digestif, apportant des douleurs abdominales insupportables et provoquant de fortes diarrhées, une perte d'appétit et un amaigrissement important, n'est pas facile à assumer et à montrer au grand jour pour ceux qui en souffrent. Grâce à la publication des photos sur le réseau social, Bethany a déclaré se sentir mieux dans sa peau, accepter davantage ses poches de stomies qui l'avaient "dévastée" au départ.

L'une des photos très partagée, où l'on peut la voir allongée au soleil, a été vue par plus de douze millions de personnes, quinze jours après sa publication, le 21 juin 2014.

 

Cet acte courageux a permis de montrer la réalité de la maladie à un public élargi, et ainsi sensibiliser les internautes à celle-ci. Sensibilisation d'autant plus importante que les photos ont été très largement relayées sur les différents réseaux sociaux, bien au-delà du seul groupe Facebook de départ : Twitter s'en est également emparé, puis les médias, pour qu'au final un fort engouement populaire se mette en place en faveur de la jeune fille. "Si ça peut inspirer ou aider des gens dans ma position à se sentir plus à l'aise dans leur peau, alors je suis vraiment contente", confie Bethany Townsend au Huffington Post. Suivie par de nombreux patients dans le même cas qu'elle, d'autres selfies ont ainsi été publiés.

A travers cette histoire touchante, c'est toute un effet de mode considéré comme futile qui peut être remis en question : la tendance du "selfie", outrepassant la simple démonstration d'un narcissisme exacerbé, fait ici preuve de son utilité quand elle permet de mettre sur le devant de la scène des problèmes graves, auxquels le public va pouvoir être confronté et ainsi être sensibilisé. Cette nouvelle utilisation du selfie tend par ailleurs à se diffuser de plus en plus, à l'image de cette jeune fille qui a choisi de se prendre en photo une fois par jour pendant 7 ans pour mettre en lumière mais aussi guérir sa trichotillomanie (un rare trouble du comportement qui consiste à s'arracher les cheveux de manière compulsive).

VOIR AUSSI 

Sponsorisé par Ligatus