Prix des médicaments : du simple au triple !

Selon une étude de l'association de consommateurs Familles rurales, les prix des médicaments vendus sans ordonnance varient énormément d'une pharmacie à l'autre. Des écarts qui persistent depuis des années. 

Rédigé le

Les prix des médicaments vendus sans ordonnance peuvent varier du simple au triple.

Les pharmacies sont-elles des commerces comme les autres ? Les prix des médicaments vendus sans ordonnance peuvent varier du simple au triple d'une officine à l'autre, c'est la conclusion d'une étude menée par Familles rurales. L'association a relevé le prix de quatorze médicaments très couramment utilisés dans près de 43 pharmacies réparties sur tout le territoire français.

La vente en accès libre, autorisée depuis juillet 2008, pour près de 400 médicaments, n'a donc pas eu l'effet escompté sur la baisse des tarifs. Elle concerne des produits dermatologiques, ORL, ophtalmologiques, de sevrage tabagique ou encore des traitements contre la douleur et la toux. Mais selon cette étude, le nombre de produits en accès libre est encore trop limité.

Cette étude pointe également du doigt un problème de transparence : de plus en plus souvent, aucun prix n'est affiché sur la boîte ni sur le présentoir. L'association réclame donc un étiquetage systématique des prix et la remise obligatoire d'un ticket de caisse.

L'association a également passé au crible 63 sites Internet de vente de médicaments en ligne et là encore, il existe de fortes disparités de prix. En moyenne, ils sont inférieurs à ceux pratiqués dans les pharmacies classiques (entre 40 centimes et 1,20 euros moins cher) mais acheter en ligne n'est pas forcément rentable car il faut compter les frais de port qui s'élèvent à 6 euros en moyenne. Et l'association regrette le manque de conseils. Elle réclame donc une alerte automatique pour l'achat de deux médicaments non-compatibles ainsi que la mise en place d'un label du ministère de la Santé pour les sites respectant l'ensemble de la réglementation. 

VOIR AUSSI :