Orthorexie : quand manger sain devient une obsession

On recommande souvent de manger sain, équilibré, d'éviter les pesticides ou les conservateurs. Mais pour certains, manger sain peut virer à l'obsession. On parle alors d'orthorexie. Ce trouble du comportement alimentaire observé depuis quelques années par les psychiatres reste encore difficile à définir. Comment distinguer une simple hygiène de vie, de ce qui relève d'un trouble obsessionnel ? Explications.

Rédigé le

Orthorexie : quand manger sain devient une obsession

Le terme d'orthorexie vient du grec ortho qui signifie "droit", et orexie, qui signifie "appétit". L'orthorexie est un phénomène qui intéresse depuis peu les médias. Désigné en 1997 par un médecin américain, ce trouble des conduites alimentaires se traduit par l'obsession d'une alimentation saine et équilibrée pour protéger sa santé.

Ce trouble n'est pour autant pas considéré comme une pathologie mentale, difficile donc pour les psychiatres d'en donner une définition stricte comme l'explique le Dr Gérard Apfeldorfer, psychiatre : "Se préoccuper de la qualité de ses aliments est tout à fait normal. Mais quand on s'en préoccupe trois heures par jour et plus et que finalement ces préoccupations alimentaires prennent le dessus sur notre vie, que l'on n'arrive plus à se concentrer sur son travail, que l'on est toujours à la recherche des aliments parfaits… Dans ce cas, cela devient un véritable trouble que l'on peut assimiler à un trouble obsessif compulsif ou à une forme d'hypocondrie".

L'isolement progressif des personnes orthorexiques n'est pas anodin. Ces personnes sont en effet souvent coupées de leur famille, de leurs amis et ne peuvent plus aller au restaurant… Ce qui aboutit à une désocialisation.

Depuis quelques temps, l'étiquette d'orthorexique en fait réagir certains. En quoi leur recherche d'une alimentation saine serait-elle le signe d'une névrose ? Selon le Dr Gérard Apfeldorfer, psychiatre, les orthorexiques "pensent qu'ils ont tout à fait raison de sélectionner leurs aliments au maximum et ne vont pas s'en plaindre. Ils pensent au contraire que les autres sont des fous de manger n'importe quoi… On peut considérer qu'il y a une dérive de l'orthorexie que l'on pourrait appeler l'orthorexie paranoïaque qui considère qu'il y a en fait comme un complot mondial pour empoisonner la population".

La multiplication des scandales sanitaires et l'injonction martelée dans les médias du manger sain expliquent sans doute le phénomène orthorexique encore difficile à quantifier.

A VOIR AUSSI