Optique : le gouvernement redresse ses lunettes

Le gouvernement prévoit de limiter la prise en charge des lunettes par les mutuelles à 450 euros à partir de 2015, et non plus son abaissement progressif à 300 euros en 2018, selon Les Echos.  

Rédigé le

Optique : le gouvernement redresse ses lunettes
Optique : le gouvernement redresse ses lunettes

Le ministère de la Santé a décidé d'y voir plus clair. Un décret publié prochainement fixera un montant maximum pour le remboursement des frais d'optique. Relevant uniquement de celles engagées par les complémentaires santé (mutuelles, assurances et institutions de prévoyance), ce plafond vise avant tout à réduire la hausse des dépenses dans ce secteur.

Une baisse des prix en vue

Initialement, le gouvernement avait envisagé de fixer dans un premier temps un plafond à 450 euros en 2015, puis de le baisser à 300 euros en 2018... D'après le journal Les Echos, après avoir entendu la colère des professionnels du secteur, il semble y avoir renoncé. Le montant maximum que les mutuelles devraient finalement rembourser a donc été fixé à 450 euros pour des lunettes à verres simples et 700 euros pour les verres complexes, à compter du 1er janvier 2015.

Les montants maximums discutés s'appliqueraient aux seuls contrats "responsables" des complémentaires. Instaurés en 2004, ceux-ci doivent remplir un certain nombre de critères éthiques en échange d'une fiscalité allégée. Représentant désormais la quasi-totalité des contrats (90%), les critères rattachés demeurent peu sélectifs. Jeudi soir, le gouvernement a souligné que la concertation était "toujours en cours" et que les arbitrages n'étaient "pas encore pris".

Une limite aux dépassements d'honoraires

Le remboursement des dépassements tarifaires des médecins par les complémentaires santé sera également limité. Pour les médecins n'ayant pas signé le contrat d'accès aux soins, la prise en charge des honoraires se limiterait à deux fois le "tarif sécu" (soit deux fois 28 euros).

Début mars 2014, la Mutualité française - premier propriétaire des mutuelles de santé dans l'hexagone - avait pourtant exprimé son souhait de réduire à 50% du tarif sécu, les dépassements d'honoraires remboursables par les complémentaires. Une consultation chez un spécialiste de l'optique reviendrait ainsi à 42 euros, au lieu de 28 euros aujourd'hui.

Voir aussi :