Oméga-3 et accident cardiovasculaire : aucun lien significatif

La prise de compléments d'acide gras oméga-3 n'entraîne pas le recul du risque d'accident cardiovasculaire, selon une analyse des résultats de vingt études, publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) daté du 12 septembre 2012.

Rédigé le

Oméga-3 et accident cardiovasculaire : aucun lien significatif
Oméga-3 et accident cardiovasculaire : aucun lien significatif

Bienfaits des oméga-3 : le doute s'installe

Sur les 68 680 participants à ces études, 7 044 décès ont été enregistrés dont notamment 3 993 à la suite d'une crise cardiaque et 1 490 d'un accident vasculaire cérébral, précise le Dr Evangelos Rizos, de l'hôpital universitaire de Ioannina en Grèce, principal auteur de ces travaux.

Mais les analyses n'indiquent aucun lien statistiquement significatif entre toutes causes de mortalité et des compléments d'oméga-3 dérivés de poissons.

"Nos résultats ne justifient pas le recours aux oméga-3 dans la pratique clinique quotidienne ou comme recommandation en complément alimentaire", ajoute ce chercheur.

Les oméga-3 dans l'alimentation

Bien que leur mécanisme d'action ne soit pas clair, de nombreuses études épidémiologiques ont permis d'identifier le rôle des acides gras oméga-3 dans l'effet cardioprotecteur lié à la consommation de poisson.

Les effets bénéfiques cardiovasculaires supposés pourraient consister à abaisser les niveaux de mauvais cholestérol. Ils préviendraient ainsi des troubles importants du rythme cardiaque et abaisseraient la tension artérielle, expliquent les chercheurs.

"Les acides gras oméga-3 ont été recommandés ou réfutés pour prévenir des accidents cardiovasculaires sur la foi des résultats d'essais cliniques randomisés" (pris au hasard, ndlr), relèvent les auteurs de l'étude.

Selon le Pr. Serge Hercberg, nutritionniste, "le poisson protège des risques cardiovasculaires. Mais on n'est pas sûr que dans le poisson ce soit les oméga-3 qui jouent un rôle. Aujourd'hui, on peut conseiller de consommer du poisson et de varier ses huiles car c'est bénéfique pour les artères et le coeur. Mais l'utilité de prescrire des gélules d'oméga-3 n'est pas certaine."

Source : "Association Between Omega-3 Fatty Acid Supplementation and Risk of Major Cardiovascular Disease Events", JAMA. 2012;308(10):1024-1033. doi:10.1001/2012.jama.11374

En savoir plus