Mediator® : un essoufflement ?

J'ai pris du Mediator® pendant un an en 2008. Depuis, je suis très fatiguée et essoufflée au moindre effort. Y aurait-il un rapport ?

Rédigé le , mis à jour le

Mediator® : un essoufflement ?

Les réponses avec le Dr Yannick Jobic, cardiologue au CHU de Brest :

"Oui, il est possible qu'il y ait un rapport. Dès qu'on a pris du Mediator® pendant plus de trois mois, il y a un risque d'une atteinte valvulaire. Plus on en prend pendant longtemps, plus on prend une forte dose, plus le risque est important. Donc chez cette patiente qui se plaint d'un essoufflement, il y a lieu de faire une échographie cardiaque.

"Avec l'Isoméride®, il y a eu un suivi après son arrêt. Il y a eu des cas où il y a eu régression de la valvulopathie. Mais dans la majorité des cas, c'est-à-dire plus de 50 % des cas, elle est là et reste là et elle s'aggrave même dans un quart des cas environ."

En savoir plus :

Questions/réponses :

  • Ma femme a pris du Mediator® pendant dix ans à raison de deux cachets par jour, jusqu'en 2009. Quels sont les risques ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Combien d'années après la prise de Mediator® une hypertension artérielle ou une atteinte des valves cardiaques peuvent apparaître ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Un souffle au cœur implique-t-il nécessairement une valvulopathie ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Comment faire le lien entre des médicaments pris il y a plusieurs années et des problèmes de valves cardiaques qui peuvent toucher tout le monde ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Yannick Jobic, cardiologue au CHU de Brest