Leucémie : sauvée grâce au virus du sida

Le virus du sida pourrait servir à mettre au point une arme anti-cancer. Des chercheurs américains sont parvenus à traiter une petite fille de 7 ans souffrant d'une leucémie grâce à un traitement expérimental utilisant une forme inactivée du VIH.

Rédigé le

Leucémie : sauvée grâce au virus du sida

Emily Whitehead a retrouvé le sourire. Il y a quelques mois, les médecins la pensait condamnée. Cette petite Américaine de 7 ans est atteinte d'une forme de leucémie grave, la leucémie lymphoblastique aigüe qui avait résisté à deux chimiothérapies. Ses parents ont accepté, en dernière chance, de la faire participer à un essai thérapeutique menée par une équipe de l’hôpital pour enfants de Philadelphie, visant à modifier ses lymphocytes T, ses cellules immunitaires.

La leucémie est un cancer du sang qui s'attaque à la moelle osseuse et contre lequel nos cellules immunitaires sont impuissantes.

Le principe du traitement expérimental est de prélever des lymphocytes T dans le sang du patient. Puis les chercheurs inoculent dans ces lymphocytes des vecteurs du virus du sida modifié et atténué. Tous les éléments du VIH qui peuvent provoquer une maladie sont retirés. Une fois le virus supprimé, les lymphocytes sont réinjectés dans l'organisme du patient et deviennent alors capables de combattre les cellules cancéreuses.

La limite de ce traitement, c’est que ces lymphocytes provoquent de violentes réactions immunitaires : fièvre, nausées, chutes de tension et d'oxygénation. Les organismes les plus fragiles pourraient y succomber. Emily, elle, a dû être transférée en soins intensifs mais aujourd’hui elle est en rémission.

Douze patients ont pu bénéficier de ce traitement expérimental. Il s'est avéré efficace pour neuf d'entre eux. Cette thérapie génique pourrait à long terme réduire ou remplacer le besoin de greffe de moelle osseuse

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

The Children's Hospital of Philadelphia
"Emily Whitehead's Story: T cell therapy to treat acute lymphoblastic leukemia"