La coriandre : futur antibiotique ?

Connue pour ses propriétés digestives, la coriandre, plante aromatique médicinale reconnue depuis l’Antiquité, est l’objet de nombreuses recherches, et son utilisation pourrait être bien plus large qu’aujourd’hui…

Rédigé le

La coriandre : futur antibiotique ?
La coriandre : futur antibiotique ?

Utilisée depuis l'Antiquité pour ses propriétés digestives, elle est largement utilisée dans la cuisine méditerranéenne, et prescrite par les adeptes de médecine naturelle pour soigner douleurs, crampes, convulsions, nausées... et parfois des problèmes infectieux. Ces dernières propriétés ont déjà fait l'objet de quelques études publiées dans des revues médicales.

Propriétés anti infectieuses

Les chercheurs de l'Université de Beira Interior, Portugal, l'ont testée contre une douzaine d'espèces bactériennes potentiellement pathogènes comme des salmonelles ou des staphylocoques, et même sur des bactéries résistantes aux antibiotiques. L'huile essentielle de coriandre exerçait de fortes activités microbicides sur de nombreuses espèces de bactéries. Le mécanisme en cause, selon les Portugais, serait essentiellement lié à une toxicité sur les membranes bactériennes, avec altération de leur effet barrière et inhibition des processus vitaux induits, respiratoires et autres, aboutissant finalement à la mort cellulaire.

La coriandre à l'hôpital ?

C'est ce qu'envisagent les auteurs, pour qui elle pourrait être une alternative "naturelle" à certains traitements antibiotiques et une arme contre les bactéries multi-résistantes. Un point de vue loin d'être farfelu, puisqu'une autre étude vient d'être réalisée plus au nord de l'Europe, à Freiburg, en Allemagne. Les auteurs de ce second essai avaient eux aussi détecté la forte activité du produit, notamment sur des streptocoques pyogènes ou des staphylocoques, résistant ou non à la méticilline.

Ils ont même incorporé l'huile essentielle à des crèmes et en ont badigeonné une quarantaine de volontaires, pour prouver que leur thérapeutique était aussi bien tolérée qu'efficace. Et ce fut un succès. La coriandre semble incontestablement sur le point de gagner quelques galons médicaux...

Les études :
- Silva F et coll. : Coriander (Coriandrum sativum L.) essential oil : its antibacterial activity and mode of action evaluated by flow cytometry. J Med Microbiol., 2011 ; 60 (Pt10) : 1479-86
- Casetti F et coll. : Antimicrobial activity against bacteria with dermatological relevance and skin tolerance of the essential oil from Coriandrum sativum L.fruits. Phytother Res., 2011 ; publication avancée en ligne le 4 août. doi: 10.1002/ptr.3571

Pour en savoir plus