Infections ORL du nourrisson : quelles conséquences sur l'audition ?

LE COIN DES PARENTS – Quelles conséquences peuvent avoir, sur le long terme, les otites du nourrisson ? Plusieurs recherches récentes ont révélé que les infections du conduit auditif (mais aussi les bronchites et certaines affections respiratoires), lorsqu'elles survenaient dans la petite enfance, pouvaient entraîner une diminution de la sensibilité auditive à moyen ou long terme.

Rédigé le

Image : Infections ORL du nourrisson : quelles conséquences sur l'audition ? (photo © JPC-PROD - Fotolia.com) - Vidéo : entretien avec le Dr Julien Brifford, ORL pédiatrique

Rougeole, oreillons, scarlatine, pneumonie et tuberculose sont des maladies dont l'impact délétère sur l'audition est désormais bien documenté. En revanche, les conséquences des otites, des bronchites et des infections respiratoires sévères survenues dans l'enfance sur l'audition de l'adolescent et de l'adulte sont longtemps restées incertaines.

L'analyse des dossiers médicaux de plusieurs centaines d'hommes et femmes britanniques, suivis depuis 1947, a permis ces dernières années de mieux connaître ces effets.

En 2013, des chercheurs de l'Université de Newcastle ont ainsi publié une étude sur les conséquences de telles affections survenues avant l'âge de 13 ans, sur la qualité de l'ouïe à l'âge de 14 ans. Selon leur analyse, les filles qui ont souffert d'infections du conduit auditif perçoivent les fréquences sonores à partir d'une intensité légèrement plus élevée que les autres filles. Les données disponibles n'ont pas permis d'établir un tel lien pour les garçons.

Afin d'identifier les conséquences à plus long terme des maladies étudiées, les chercheurs ont fait réaliser entre 2008 et 2010 des tests d'auditions aux membres de la cohorte constituée en 1947 toujours en vie(1).

Les résultats, publiés mi-septembre dans la revue médicale Ear Hear, révèlent que, parmi ces sexagénaires, ceux ayant eu une otite, plusieurs bronchites ou plusieurs infections respiratoires aiguës avant l'âge de un an ont une moins bonne audition que les autres. Ainsi, le seuil d'intensité à partir de laquelle la majorité des fréquences sonores est perçue par les adultes apparaît supérieur d'environ 5 décibels chez les individus ayant eu une otite, et de l'ordre de +10 décibels chez ceux ayant eu une otite séreuse, plusieurs bronchites ou plusieurs infections respiratoires aiguës.

Les liens de cause à effet précis entre ces différentes pathologies et la qualité de l'audition ne sont pas encore établis. D'autres études doivent confirmer les analyses de l'Université de Newcastle, et affiner les ordres de grandeurs ici estimés.

Selon les auteurs, "mieux connaitre les facteurs de risque associés à la perte auditive peut permettre de dynamiser les politiques de santé publique, et de mettre en place des mesures pour réduire le fardeau de la perte d'audition chez les adultes".

---

(1) Soit 333 personnes sur 1142. En 1947, l'espérance de vie à la naissance était de 63,9 ans pour les hommes et de 68,5 ans pour les femmes.

Source : The Effect of Childhood Infection on Hearing Function at Age 61 to 63 Years in the Newcastle Thousand Families Study. M.S. Pearce et coll. Ear & Hearing, 15 sept. 2014  doi: 10.1097/AUD.0000000000000094

VOIR AUSSI :