Certaines pratiques sexuelles augmentent-elles le risque de cancer ORL ?

J'ai mal à une amygdale depuis deux mois, toujours du même côté, dois-je m'inquiéter ? Y a-t-il de plus en plus de cancers de l'amygdale liés au papillomavirus ? On dit que la pratique de la fellation et du cunnilingus pourrait expliquer certains cancers ORL. Comment est-ce possible ?

Rédigé le , mis à jour le

Certaines pratiques sexuelles augmentent-elles le risque de cancer ORL ?

Les réponses avec le Pr Sylvain Morinière, chirurgien cervico-facial et ORL :

"Quand on a mal à une amygdale, il faut penser au contexte. Est-ce qu'il y a une consommation d'alcool régulière ? Est-ce qu'il y a une consommation de tabac régulière ? Si tel est le cas et que la douleur persiste, il faut consulter un ORL pour avoir un avis.

"Le papillomavirus est un facteur émergent depuis une vingtaine d'années. Le papillomavirus est bien connu pour le cancer du col de l'utérus. On s'est rendu compte qu'en analysant les cancers de l'amygdale qu'on retrouvait régulièrement du papillomavirus. Et ce papillomavirus est maintenant un facteur établi de risque de cancer ORL. Souvent dans ce cas, les patients sont plus jeunes, il n'y a pas forcément d'intoxication alcoolo-tabagique. On dit qu'il y a des pratiques sexuelles à risque qui sont favorisantes pour ce type de cancer.

"Des études ont montré que ces pratiques sexuelles à risque augmentaient un peu ce risque de cancer notamment de l'oropharynx, au niveau des amygdales plus particulièrement."

En savoir plus sur les cancers ORL

Dossier :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus