Cancer de la prostate : PSA et diagnostic ?

Qu'est-ce que le PSA ? Un taux élevé de PSA récurrent traduit-il toujours un risque de cancer ? Pour diagnostiquer un cancer de la prostate, une prise de sang est-elle suffisante ?

Rédigé le , mis à jour le

Cancer de la prostate : PSA et diagnostic ?

Les réponses avec le Pr. Olivier Cussenot, cancérologue urologue à l'hôpital Tenon (Paris) :

"Le PSA (pour Prostate Specific Antigen en anglais, antigène spécifique prostatique) est un produit physiologique qu'on retrouve dans le sperme et qui sert à le liquéfier. Il passe dans la circulation sanguine avec un taux trop élevé dès qu'il y a un événement au niveau de la prostate qui peut une infection, une hypertrophie bénigne mais aussi un cancer.

"Cela fait penser à la maladie la plus grave associée à cette élévation qui est en effet le cancer, c'est ce qu'on va éliminer en premier, mais ce n'est pas obligatoire.

"Une prise de sang n'est pas suffisante pour diagnostiquer un cancer de la prostate puisque ce résultat n'est pas spécifique d'une maladie particulière. Donc pour le confirmer, on fait une biopsie prostatique, c'est-à-dire que l'on va sous contrôle échographique, comme pour le toucher rectal, prélever plusieurs petites carottes millimétriques du tissu prostatique pour être regardées au microscope. C'est cet élément-là qui va permettre de diagnostiquer un cancer de la prostate qui est un cancer glandulaire de la prostate appelle adénocarcinome. Cela se fait sous anesthésie locale."

En savoir plus :

Questions/réponses :

* Les réponses avec le Pr. Olivier Cussenot, cancérologue urologue à l'hôpital Tenon (Paris)