Ados et sida : existe-t-il une aide psychologique ?

Y a-t-il une aide psychologique particulière pour l'ado à qui on annonce qu'il est séropositif ?

Rédigé le , mis à jour le

Ados et sida : existe-t-il une aide psychologique ?

Les réponses avec le Dr Marina Karmochkine, médecin immunologiste à l'hôpital Georges-Pompidou (Paris) :

"Il y a deux cas de figure dans l'annonce à un ado. Ca peut être un ado qui a pu être contaminé par sa maman au moment de la naissance. Et il y a un âge entre 8 et 12 ans, où l'on va expliquer à ce jeune ado qu'il a la même maladie que sa maman, alors qu'il est séropositif depuis la naissance. Mais on peut difficilement dire à un enfant qu'il a le sida.

"L'autre cas de figure, qui est de loin le plus fréquent, sont des jeunes qui sont contaminés par voie sexuelle, et à qui on va devoir annoncer l'infection qui est chronique, donc pour toute la vie. L'accompagnement dépend du cas. Ca peut être le médecin généraliste. Ca peut être les parents, un psychologue dans une structure hospitalière, les associations aussi. Les associations font beaucoup de soutien auprès des personnes séropositives, quel que soit leur âge.

"il n'y a jamais eu un seul cas de transmission de VIH dans la cour d'école. Ce n'est jamais arrivé. Aujourd'hui, on a également une arme efficace qui est le traitement. Le fait d'être séropositif traité, fait que l'on est porteur de très peu de virus donc très peu contaminant, que ce soit par une blessure ou par voie sexuelle."

En savoir plus 

Dossier :

Questions/réponses :

* Les réponses avec le Dr Marina Karmochkine, médecin immunologiste à l'hôpital Georges-Pompidou (Paris)

Sponsorisé par Ligatus