Yoga, Pilates : pour une rentrée en forme !

Le yoga et le Pilates font partie de la grande famille des "gyms douces". Ce sont des sports parfaits pour reprendre une activité physique en douceur et même avec des soucis articulaires, il est possible de s’y mettre.

Farah Kesri
Rédigé le , mis à jour le
Yoga, pilates : une rentrée en forme !
Yoga, pilates : une rentrée en forme  —  Le Mag de la Santé

Ces "gyms douces" permettent d'oublier les tracas du quotidien pour se recentrer sur son corps, d'améliorer la souplesse, l’équilibre, le tonus musculaire, et même l’endurance.

Certaines d’entre elles permettent aussi de mieux respirer, et même de méditer. Mais attention, qui dit "douce" ne signifie pas "de tout repos".

Le yoga s'adapte à vous

En Yoga, la respiration est un allié indispensable pour enchaîner les exercices de souplesse, de tonicité musculaire et d’équilibre.

"En yoga, on va avoir beaucoup à adapter les postures pour essayer de respecter toujours le plus possible le corps et de ne jamais se faire mal. L'idée, c’est que ce n’est pas vous qui vous adaptez à la pratique, mais c'est la pratique qui s’adapte à vous", explique Violette Meens, professeur de yoga au centre Qee.

Si le yoga permet de retrouver sérénité et équilibre intérieur, il aide aussi Mirjana Simic à combattre ses douleurs articulaires.

"J'ai une sorte de cyphose liée au télétravail, mais j'ai également un problème au niveau du sacrum et de la première lombaire, ce qui fait que je n'ai pas de mobilité. Le yoga me permet vraiment un étirement, mais aussi une musculation de mon corps. Depuis que je le pratique régulièrement, tout va bien", confie Mirjana, 47 ans.

Pour Véronique, un problème de mobilité du pied-droit l’a amené à choisir le yoga.  

"Je me suis retrouvée à avoir des problèmes d'entorse à répétition et puis ensuite, ils se sont transformés en une fracture qui m'a laissée des séquelles au niveau de la cheville donc j'ai un appui qui est fragilisé. Le yoga me permet de travailler sur cet ancrage", explique Véronique Louise, 53 ans. 

Pilates sur machines : un travail plus poussé

Le cour terminé, Mirjana et Véronique ont à présent une séance de pilates sur machines pour travailler spécifiquement leur posture et leur ancrage au sol.  

Ces machines permettent d’exécuter des mouvements qu'il serait impossible de faire au sol. Il est envisageable d'aller plus loin dans le mouvement, aussi bien dans la résistance apportée par la machine que dans les étirements et le gainage du corps.

Il est même parfois plus facile de démarrer l’apprentissage du pilates sur les machines, car souvent, la machine constitue une aide pour le corps.

La possibilité de varier la résistance permet même aux moins habitués de démarrer en douceur la discipline. Si chaque appareil offre de nouvelles possibilités d’exercices, ils permettent tous de travailler intensément chaque partie du corps : les bras, les jambes, les abdominaux, le dos et plus précisément tous les muscles profonds, qui sont proches de la colonne vertébrale.

Détente et tonicité

Pour Véronique, une petite balle va l’aider à travailler la sensibilité et la mobilité de son pied. 

Après avoir stimulé la voûte plantaire, ce dernier exercice permet de renforcer l’équilibre et la stabilité de l’ensemble du corps.  

"Après un cours, on a l'impression qu'on a grandi en hauteur, en largeur et qu'on est tout détendu avec pourtant une belle tonicité", commente Véronique.  

Pour commencer le Pilates ou le yoga, il n’y a pas ni limite d’âge, ni de réelle contre-indication. Les seules conditions sont de respecter les limites de son corps et de se faire plaisir.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !