Urgence climatique : que font les hôpitaux ?

Le secteur de la santé en France émet 47 millions de tonnes de CO2. Face à l’urgence climatique, le centre hospitalier universitaire de Toulouse a décidé d'adopter une attitude éco-responsable. Réduction des déchets, recyclage des outils de chirurgie... plusieurs initiatives ont été mises en place.

Adélie Floch
Rédigé le
Green bloc : quand les hôpitaux trient leurs déchets
Green bloc : quand les hôpitaux trient leurs déchets  —  Le Mag de la Santé - France 5

L’intervention n’a pas encore commencé, mais les poubelles sont déjà pleines.

Au CHU de Toulouse, des emballages stériles sortent par dizaine. En tout, 1 200 tonnes de déchets sortent des blocs opératoires tous les ans.

Jeter moins et mieux

"L’intervention chirurgicale représente à peu près les déchets d’un foyer de 4 personnes en 1 semaine. Cela consomme aussi beaucoup d’énergie, de lumière, de régulation thermique, d’eau, de dispositifs médicaux. De ce postulat-là, on s'est demandé ce qu'on pouvait faire pour améliorer ça", explique le Dr Charlotte Martin, anesthésiste-réanimatrice au CHU de Toulouse.

Le premier objectif est de réduire au maximum les emballages. Pour cela, l’équipe soignante a mis au point des kits, préparés à l’avance pour chaque intervention. 

Le but est de jeter moins et mieux. Papier, plastique… l’hôpital s’est enfin mis au tri sélectif. Cette démarche éco-responsable se développe dans d’autres services, comme en réanimation.   

À l’hôpital, beaucoup de déchets ne se recyclent pas pourtant, des solutions moins polluantes existent pour s’en débarrasser.

Des filières de valorisation des déchets

Des tonnes de déchets sont triés et répartis en filières. Les métaux précieux issus des services de l’hôpital, comme les accessoires médicaux, câble de bistouri électrique, emballage en aluminium… désormais, tout est recyclé.

"C'est du set à usage unique qui arrive du bloc naissance, ce sont en moyenne 30 à 50 kg par semaine. Aujourd’hui, on les valorise dans une filière spécifique, ils repartent en métallurgie, ils sont fondus et c’est une deuxième vie pour le fer", déclare Vincent Ayma, responsable de la gestion des déchets hospitaliers au CHU de Toulouse.

Désormais, sur les plus de 6 000 tonnes de déchets produits chaque année par le CHU de Toulouse, près d’un quart sont recyclés. 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !