1. / Sexo

Je suis asexuelle... et alors ?

Peut-on se passer de sexe ? L'absence de relations sexuelles est souvent vue comme problématique. Mais l'est-elle vraiment ? Pour le savoir, nous avons rencontré une asexuelle.

Rédigé le , mis à jour le

Je suis asexuelle, et alors ?

Vivre sans aucune attirance sexuelle, ça existe ! C'est ce que l'on appelle l'asexualité. Les asexuels représenteraient 1% de la population mondiale. Méconnues voire dénigrées, les personnes concernées se sentent mises à l'écart et incomprises.

L'asexualité se caractérise par une absence d'attirance sexuelle. Les personnes asexuelles ne ressentent pas l'envie de faire l'amour avec une autre personne, elles n'éprouvent pas d'attirance sexuelle ni de pulsion les amenant à un rapport, sans que cela ne génère aucune frustration.

Oui, on peut vivre sans sexe

Cela fait presque deux ans que Laurie a pu enfin mettre un mot sur son absence d'attraction sexuelle. Elle se définit comme une asexuelle romantique. Laurie ressent pourtant de l'attirance pour les garçons, elle a vécu différentes histoires d'amour sans jamais pouvoir assouvir le désir de l'autre.

Vivre sans aucune sexualité peut paraître pour certains inconcevable, surtout dans une société où tout tourne autour du sexe. Laurie s'est longtemps sentie mise à l'écart. C'est à travers un forum de l'association pour la visibilité asexuelle (AVA) qu'elle a pu enfin trouver un refuge et un espace de discussion. Comprendre son asexualité lui a pris du temps. Après une longue période d'introspection, elle décide il y a neuf mois d'en parler à sa famille mais aussi sur Internet.

Du haut de ses 22 ans, Laurie a désormais une vision claire de ses envies. Aujourd'hui, elle milite pour se faire accepter par la société en tant qu'asexuelle. Retrouvez en vidéo son témoignage.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus