1. / Se soigner
  2. / Urgences
  3. / Attentats

Attentats : la mobilisation des hôpitaux de Paris

Le bilan des terribles attaques de vendredi n'a cessé de s'alourdir ce week-end. On comptait ce matin 129 personnes tuées, 99 personnes en état dit "d'urgence absolue". Du côté de l'AP-HP, 42 victimes sont toujours sous une surveillance intensive en service de réanimation... 

Rédigé le

Le Pr Pierre Carli, chef du Samu de Paris

Le "plan blanc" a été déclenché vendredi soir par l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) à la suite des attaques simultanées qui ont eu lieu dans la capitale. Il s'agit d'un dispositif de mobilisation maximale prévu pour les situations sanitaires d'urgence et de crise, qui permet d'organiser immédiatement les moyens humains et matériels pour faire face à l'afflux de patients ou de victimes.

Au total, plus de 400 personnes ont été prises en charge dans les principaux hôpitaux de l'AP-HP. Une cinquantaine de blessés ont aussi été pris en charge dans les hôpitaux militaires de Percy et de Bégin.

"La solidarité entre les hôpitaux d'une part, la présence des pharmaciens responsables de la stérilisation pendant la nuit et de l’ensemble des professionnels revenus dans le cadre du plan blanc ou spontanément ont permis de faire face à cette situation exceptionnelle, y compris sur le plan du matériel", assure dans un communiqué l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). 

Pour évoquer la gestion de cet exceptionnel afflux de victimes, le Pr Pierre Carli, chef du Samu de Paris, était l'invité du Magazine de la santé ce lundi 16 novembre 2015.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr