1. / Se soigner
  2. / Recherche
  3. / Epidémiologie

Le froid fait baisser l'espérance de vie

En 2012, la croissance démographique française s'est tassée. Depuis plus de trente ans, le nombre de décès n'a jamais été aussi élevé. Résultat : l'espérance de vie des femmes à la naissance a diminué de deux mois, celle des hommes a stagné. Voici les principaux enseignements du bilan démographique de l'Insee, publié le 15 janvier 2013.

Rédigé le

Le froid fait baisser l'espérance de vie

- Reportage de Cécile Guéry-Riquier, Marie Chagneau et Hervé Droguet -

Nombre de décès par jour, selon le mois de l'année

Depuis 1750, l'espérance de vie des Français à la naissance n'a cessé d'augmenter. Une progression spectaculaire puisque de 27 ans pour les hommes et 28 ans pour les femmes, il y a 262 ans, nous sommes passés aujourd'hui à 78 et 84 ans.

Mais en 2012, cette ascension a marqué un coup d'arrêt. L'année dernière les décès ont été nombreux, 571.000 en France (hors Mayotte) contre près de 534.800 en 2011. Des chiffres qui s'expliquent car les Français sont de plus en plus nombreux à atteindre des âges où les taux de mortalité s'élèvent peu à peu.

Une autre cause est également soulignée dans le bilan démographique de l'Insee : "durant les quinze premiers jours de février 2012, la France a connu une vague de froid exceptionnelle, une épidémie de grippe qui a atteint son pic fin février et qui a continué début mars, et d'autres épidémies, respiratoires et de gastro-entérites, qui se sont développées au cours de la période."

Autant de raisons qui, outre leur effet direct sur la mortalité, "ont pu entraîner une vulnérabilité de personnes déjà fragiles et ainsi prolonger la surmortalité sur les mois suivants".

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :