1. / Se soigner
  2. / Professions médicales

De plus en plus de médecins diplômés à l'étranger

En 2012, près d'un quart des jeunes médecins ont obtenu leur diplôme hors de France. C'est une des principales conclusions du dernier Atlas du Conseil de l'Ordre publié hier.

Rédigé le

De plus en plus de médecins diplômés à l'étranger

C'est une tendance qui ne cesse de s'accentuer : de plus en plus de médecins exerçant en France ont obtenu leur diplôme à l'étranger. Selon le dernier Atlas national de la démographie médicale, ils sont au nombre de 17.835, soit 9% du nombre total des praticiens. Leur proportion a augmenté de 43% entre 2008 et 2013. Ainsi, sur l'ensemble des médecins nouvellement inscrits au 1er janvier 2013, 24,1% d'entre eux sont titulaires d'un diplôme obtenu hors de France.

Ces chiffres recouvrent deux réalités bien différentes. Une partie de ces nouveaux inscrits sont de nationalité étrangère, principalement algérienne, roumaine ou belge. Ils sont recrutés pour pallier le manque de médecins dans certains services hospitaliers.

L'autre partie de ces médecins diplômés à l'étranger sont Français. Mais ils ont fait le choix de s'expatrier pour contourner le système du numerus clausus (quota d'étudiants autorisés à passer en deuxième année de médecine) qui impose une sélection très stricte.

Ces chiffres officiels ne tiennent pas compte des médecins étrangers exerçant dans les hôpitaux avec le statut "d'attaché", sans être inscrits au tableau de l'Ordre.

Seuls les diplômes obtenus au sein de l'Union européenne sont reconnus en France. Mais depuis 2012, la loi permet toutefois aux médecins diplômés hors UE qui justifient d'une certaine durée d'activité de continuer à exercer dans les hôpitaux jusqu'à fin 2016 et leur ouvre la possibilité de passer un examen pour obtenir le même statut que leurs homologues français.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus