1. / Se soigner
  2. / Prévention
  3. / Sécurité routière

Sécurité routière : quelques conseils avant ce week-end de chassé-croisé

Le premier grand chassé-croisé de l’été s’annonce chargé ! On en profite pour vous rappeler les règles de prévention indispensables sur la route des vacances.

Rédigé le

Sécurité routière : quelques conseils avant ce week-end de chassé-croisé
Respectez les distances de sécurité : au moins deux secondes entre chaque véhicule © Fotolia

Vous risquez d’être très nombreux sur les routes ce week-end, pour ce premier grand chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens. Samedi, Bison Futé voit noir dans le sens des départs et orange dans le sens des retours. Il faudra donc faire preuve de patience mais surtout de vigilance.

Partez reposé et faites des pauses toutes les deux heures

Avant de prendre la route, assurez-vous d'être bien réveillé et surtout bien reposé. N’oubliez pas de vous attacher et de vous assurer que tout le monde l’est aussi dans votre véhicule. 

Si vous embarquez pour un long trajet, de huit heures par exemple, préférez partir tôt. Cela vous permettra d’éviter quelques embouteillages.

N'hésitez pas non plus à passer le volant. Si c'est possible, relayez-vous entre conducteurs pour éviter la fatigue. Celle-ci est responsable d’un accident sur quatre, selon l’Association Prévention Sécurité Routière.

Pensez dans tous les cas à prendre des pauses, d’une vingtaine de minutes, toutes les deux heures. Cela vous permettra de vous hydrater, de manger mais aussi de vous étirer. 

Quelques tranches horaires sont propices à la somnolence. Pour ne pas vous endormir au volant, évitez-donc de prendre la route entre 13 heures et 16 heures mais aussi entre 2 heures et 5 heures. 

Prenez garde à votre vitesse

Rouler plus vite pour arriver plus tôt sur votre lieu de vacances ou chez vous, c’est inutile et très dangereux. La vitesse est la première cause de mortalité sur les routes en France, selon le Ministère de l’Intérieur

En effet, plus votre vitesse augmente plus votre champs visuel se réduit. Roulez-vite fatigue aussi votre organisme car il doit assimiler et traiter beaucoup plus d’informations en un temps beaucoup moins long. 

Pour ne pas prendre de risques, respectez les limitations de vitesse indiquées sur les panneaux. 

Rangez votre téléphone portable

Ecrire un SMS, répondre à un appel, ou même changer de musique sur sa playlist… 37% des Français reconnaissent utiliser leur portable en conduisant sur l'autoroute, selon une étude de l’Association des Sociétés Françaises d'Autoroutes (AFSA). 

Pourtant il vous suffit de quelques secondes d’inattention pour que le drame arrive. Téléphoner au volant, multiplie par trois le risque d’accident et lire un message le multiplie par 23, selon le Ministère de l'Intérieur. En effet, lorsque l'on regarde notre téléphone en conduisant, nous sommes moins attentifs à ce qu'il se passe sur la route et nous augmentons nos temps de réaction et de freinage.

Pour Me Jehanne Collard, avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route, le téléphone au volant est même une “addiction qui se banalise” .

Dernièrement le gouvernement a annoncé vouloir muscler les sanctions contre ce fléau. Si vous êtes au téléphone et que vous commettez une autre infraction, comme un excès de vitesse, vous pourriez risquer le retrait de permis. 

Pour Me Collard, cette mesure est “totalement insuffisante”. Elle demande “comme l’alcool et la drogue” que l’usage du téléphone portable soit sanctionné par “des peines de prison alourdies quand il fait des morts ou des blessés”.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr