1. / Se soigner
  2. / Prévention

Hépatites, diabète, hypertension… en Afrique aussi

Ce sont des tueurs en puissance. Hépatites, diabète, hypertension artérielle seraient à eux trois responsables de plus de 10 millions de morts dans le monde. Des maladies qui pourraient pourtant être traitées. Ces maladies étaient au cœur des 7èmes Rencontres Nord-Sud, le 21 novembre 2012, à l'Hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP).

Rédigé le , mis à jour le

Hépatites, diabète, hypertension… en Afrique aussi
Hépatites, diabète, hypertension… en Afrique aussi

Hépatite B et C

Les hépatites virales tuent un million de personnes dans le monde. L'hépatite B est une maladie du foie causée par le virus VHB. Elle se transmet essentiellement par rapport sexuel, transmission sanguine ou de la mère à l'enfant. Elle serait à elle seule responsable de 650 000 de décès par an, selon l'OMS. 350 à 450 millions de personnes sont affectées par cette maladie chronique (contre 150 millions de personnes touchées par l'hépatite C).

Les décès sont causés par des cancers ou des cirrhoses du foie. Les risques de cirrhoses et de cancer sont encore augmentés par la double contamination entre le virus du sida et les hépatites.

Hypertension artérielle

Le sang est pulsé plus vite dans les vaisseaux, qui en conséquence vieillissent plus vite, se fragilisent et peuvent accumuler des plaques d'athérome et leur paroi peut se rompre.

L'hypertension artérielle (HTA) augmente le risque d'hémorragie mais aussi de formation de caillot qui peut boucher les artères et provoquer selon la localisation des infarctus du myocarde, une insuffisance rénale, des troubles de la mémoire et démences vasculaires ou encore des accidents vasculaires cérébraux.

Un problème de plus en plus répandu dans les pays du Sud. Ainsi, le Centre hospitalier universitaire de Brazzaville, au Congo, enregistre une mortalité importante causée par les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC), soit 26%, selon les statistiques données par le service de neurologie de cet hôpital.

Le nombre de cas d'AVC enregistré dans ce CHU a doublé, passant de 200 à 450 entre 2006 et 2007, indique le document. L'hypertension artérielle est l'une des premières causes comportant quatre fois plus de risques. Les études montrant que 32 à 43% des Congolais sont hypertendus et nombreux d'entre eux ne sont pas suivis selon le neurologue neuro-vasculaire, le Dr Paul Macaire Ossou-Nguiet.

Diabète

Selon l'OMS, 347 millions de personnes dans le monde sont diabétiques. Et plus de 4 millions de personnes meurent du diabète chaque année, le nombre de décès devrait doubler entre 2005 et 2030.

Le diabète de type 2 (encore appelé diabète gras) représente 90% des diabètes dans le monde. Il est en grande partie le résultat d'une surcharge pondérale et de la sédentarité. L'insuline sécrétée par le pancréas n'arrive plus à réguler le taux de sucre dans le sang.

50% des personnes diabétiques meurent d'une maladie cardio-vasculaire. Lorsqu'il est mal suivi, il peut aboutir à des amputations et des cécités. Là encore, les règles d'hygiène - de vie et alimentaire - sont déterminantes.

Des maladies négligées

Mais alors que le sida bénéficie d'importants moyens financiers et humains, qui ont abouti à une baisse du nombre des infections et des décès ces dernières années, ces maladies paraissent négligées.

La couverture vaccinale de l'hépatite B reste insuffisante en (40% en Asie, 60% en Afrique). Selon Maud Lemoine, hépatologue française travaillant en Gambie, "il faudrait vacciner tous les nourrissons à la naissance en Afrique où la transmission se fait avant l'âge de 5 ans".

Pour l'hépatite C, il n'existe encore aucun vaccin. Les coûts des traitements restent encore beaucoup trop élevés.

Selon Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur, "les coûts de l"hépatite C atteignent 7000 euros par an et par personne en Afrique, contre 15 000 à 25 000 euros en Europe".

Il faudrait une baisse des coûts des traitements dans la plupart des pays du Sud, mais également une meilleure politique de prévention de la part des autorités.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

Sponsorisé par Ligatus