1. / Se soigner
  2. / Médicaments

Comment bien prendre ses médicaments en vacances ?

Lors de leurs vacances, les personnes sous traitement doivent s'organiser afin d'éviter des désagréments. Voici quelques conseils pour s'assurer du bon déroulement de la prise des médicaments durant cette période estivale.

Rédigé le

Comment bien prendre ses médicaments en vacances ?

Vous êtes nombreux à prendre des médicaments toute l’année ou très régulièrement : antihypertenseur pour une hypertension artérielle, antidiabétiques pour un diabète, anti-inflammatoires pour des problèmes rhumatologiques, antidépresseurs ou anxiolytiques pour des troubles de l’humeur, etc.

Mais l’été peut venir ravager cette belle idylle.

Quel rapport entre été et médicaments ?

L’été fait souvent changer les habitudes, c’est un fait. Pour le meilleur parfois mais pas toujours : orgie de glaces, apport massif en sel marin, rester des heures au soleil... Dans certains cas, surtout si le changement est brutal, un équilibre précaire peut être destabilisé au risque de remplir les hôpitaux locaux.

Les habitudes alimentaires peuvent parfois changer et déséquilibrer le traitement pour le diabète ou pour le cœur. Les traitements peuvent être pris moins régulièrement. Beaucoup plus embêtant, c’est le risque de voir varier brutalement l'état d’hydratation, notamment chez les personnes fragiles sur le plan rénal. Il peut y avoir beaucoup d’accidents.

Quelques exemples

  • Nombre de vacanciers prennent des diurétiques pour traiter une hypertension (ou d’autres médicaments qui sont éliminés par le rein). Ces médicaments doivent être pris tous les jours pendant des années. Si vous êtes déshydraté et que vos reins fonctionnent moins, alors ils peuvent devenir transitoirement dangereux et provoquer des confusions mentales, des convulsions, voire entraîner une mort subite...
  • Les anti-inflammatoires en comprimés (diclofenac, ibuprofène...) ou même en crème peuvent aussi devenir à haut risque dans ces circonstances. De même que certains somnifères qui sont partiellement éliminés par le rein (accident de la route).

Profiter et être attentif

Au final, il faut profiter de ses vacances mais rester attentif à ses médicaments. Continuer à les prendre tout en restant vigilant à ne pas trop brutaliser le corps par des changements d’alimentation ou d’hydratation brutaux.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr