1. / Se soigner
  2. / Droits et démarches
  3. / Sécurité sociale, assurance maladie

Quels droits à l'assurance maladie pour les retraités expatriés ?

Climat favorable ou coût de la vie plus faible, les raisons sont multiples pour les retraités partis s'expatrier à l'étranger. Les seniors français sont d'ailleurs de plus en plus nombreux à tenter l'aventure. Comment sont pris en charge les soins et le remboursement lorsque l'on réside loin de France ? Sont-ils toujours couverts par l'Assurance-maladie française ?

Rédigé le , mis à jour le

Quels droits à l'assurance maladie pour les retraités expatriés ?

Vietnam, Thaïlande, Portugal, Grèce… des destinations qui font rêver bon nombre de retraités à la recherche d'une nouvelle vie au soleil. Pourtant, l'expatriation requiert une grande organisation, notamment en matière de santé. Pour ceux qui choisissent de vivre leur retraite en Europe, aucun problème : le règlement européen prévoit la coordination des systèmes d'assurances maladie entre les pays membres. Cependant, la couverture sociale sera celle du pays de résidence. Un senior installé au Portugal, par exemple, sera remboursé sur la base des tarifs portugais et non français. Par contre, dès qu'il revient en France, il est à nouveau couvert par la Sécurité sociale française.

En dehors de l'Europe, une quarantaine de pays ont signé une convention avec la France. Au Brésil, au Maroc ou encore en Israël, les retraités peuvent bénéficier de soins et de remboursements dans leur pays de résidence.

Résider plus de six mois en France pour être couvert

Pour les résidents de pays qui n'ont pas passé d'accord avec la France, comme la Thaïlande, c'est plus compliqué. Si le senior passe plus de 6 mois en France, il est considéré comme résident français et est donc couvert par l'Assurance-maladie de son pays d'accueil. Ainsi, s'il est soigné en Thaïlande, il pourra adresser ses feuilles de soins directement à la Sécurité sociale française. A l'inverse, s'il réside plus de 6 mois en Thaïlande, il ne bénéficie plus de ces avantages… Néanmoins, dès que ce senior retourne en France, il peut à nouveau utiliser sa carte Vitale.

L'aventure à l'étranger peut avoir du bon sur la santé des retraités. "On sait que la prévention de la maladie d'Alzheimer passe par le refus de la routine. Or, aller s'installer à l'étranger est extrêmement stimulant", explique le Dr Olivier De Ladoucette, gériatre et psychiatre. "Le voyage vous force à travailler en permanence vos capacités adaptatives, c'est excellent pour stimuler le cerveau", ajoute-il.

Il est tout de même déconseillé aux voyageurs de s'expatrier après 70 ans. Passé cet âge, le corps est en effet plus fragile et a bien souvent du mal à s'adapter à un nouvel environnement.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr