Nos astuces pour faire aimer la soupe aux enfants !

Avec le retour de la grisaille et du froid, la soupe est la bienvenue. Mais comment faire aimer ce plat très automnal et hivernal aux enfants ? Toutes les astuces de notre chimiste moléculaire, Raphaël Haumont.

Raphaël Haumont
Rédigé le , mis à jour le
Le Magazine de la Santé


La soupe et les enfants, c’est une grande histoire. Lorsqu’elle arrive sur la table, les enfants ont un peu moins faim... Et elle est souvent associée à la contrainte : l’enfant est souvent obligé de la terminer. Mais elle doit être donnée dans un contexte positif.

Pour cela, il existe plusieurs astuces : détourner l’attention, ajouter des crackers en topping, ou des fromages industriels que les enfants aiment. Cela fonctionne peut-être, mais vous diluez les bienfaits de la soupe avec des produits industriels. 

Il faut se recentrer au contraire sur les légumes ! Tout mixer et camoufler ne convient pas, le 1er test est celui réalisé sur une ratatouille et le verdict des enfants est le même : "Si on n’identifie pas ce qu'on mange, on suspecte et on rejette". "Au contraire, si les légumes sont présentés individuellement, on reconnait les couleurs et les saveurs".  

Identifier les légumes

Il faut prendre deux ou trois légumes maximum car le palais ne les reconnaitra pas au-delà de trois. Voilà quelques exemples :

Carotte-butternut.
Légumes verts.
Carotte jaune-panais. 

Ne pas diluer les saveurs

Les légumes sont souvent mal cuits. Jeter des légumes dans de l’eau, noyer les saveurs, puis tout mixer ce n'est pas le meilleur.

Les légumes contiennent des sucres libres, mettez-les à rissoler dans du beurre, qui contient des protéines (les caséines), et faites des réactions de Maillard végétales. 

Après cinq minutes, une très légère coloration apparaît, puis mouillez à hauteur.
Il faut couper correctement les légumes, de façon homogène. Ils vont tous cuire de la même façon, avoir la même texture et cuire rapidement sans perdre trop de saveurs.

Il ne faut pas faire bouillir si vous voulez garder les saveurs. Si vos enfants aiment les carottes râpées crues, ils devraient aimer la soupe de carotte.

Les ingrédients dont les enfants raffolent

Ces ingrédients peuvent être utilisés sans masquer les goûts . Gardez un ingrédient joker pour faire des associations que les enfants aiment. Carotte-buttenut se marient très bien avec des copeaux de mimolette, mais aussi d'erdammer, gouda au cumin, etc...

N’hésitez pas aussi à les parsemer. Cela apporte d’autres textures  et ainsi chacun personnalise sa soupe.
Avec les légumes verts, faites vous-mêmes des petits pois grillés, comme à la japonaise.

Mettez des petits pois ou pois chiche au four, avec de l'huile, du beurre, quelques épices au choix ou herbes (laissez-vos enfants choisir) et passez-les au four environ 1h à 160 degrés. 

Cela dessèchera et fera de bonnes garnitures, type crackers. Avec le mélange carotte jaune-panais, vous pouvez rajouter quelques cacahuètes, ou bien une tranche de lard grillée.  

Jouez aussi sur les textures

Imaginez des soupes à picorer, à manger. Utilisez de l’agar-agar, ce gélifiant végétal qui se dissout facilement dans les liquides. Il tient à chaud et devient moelleux en bouche vers 50 degrés.

Il est idéal pour donner du corps à une soupe, et surtout beaucoup d’amusement.
Comptez 2g d’agar pour 300 ml de soupe environ. 

Faites bouillir puis coulez dans des formes amusantes. Vous récupérez ensuite les formes que vous placez dans votre assiette, vous aurez une soupe de légumes à reconstruire, poireau, navet, carotte, tout est là.

Vous rajoutez un bouillon de légume dessus, du chaud, du tiède, du liquide, du moelleux. Cela va fondre délicatement.
Il se passe enfin des choses dans ce bol de soupe  ! 

A vos photos de soupes !

Impliquez les enfants dans l’élaboration de vos soupes. S’ils les font eux-mêmes, ce sera meilleur.
Lancez-leur des défis  et envoyez en photo à Raphaël vos plus belles soupes : raphael@allodocteurs.fr

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !