1. / Maladies
  2. / Yeux

L'amblyopie ou le syndrome de l'oeil paresseux

L'amblyopie est un défaut de développement visuel qui touche 2% des enfants. L'amblyopie se traduit par une baisse de l'acuité visuelle d'un des yeux et par une mauvaise vision des reliefs. Si ce problème visuel n'est pas pris en charge à temps, cela risque de provoquer la perte de la vision de l'œil. Quelles sont les causes de l'amblyopie ? Comment la prendre en charge ?

Rédigé le , mis à jour le

L'amblyopie ou le syndrome de l'oeil paresseux
L'amblyopie ou le syndrome de l'oeil paresseux
Sommaire

Qu'est-ce que l'amblyopie ?

Marina Carrère d'Encausse et Benoît Thevenet expliquent l'amblyopie.

L'oeil n'est pas responsable de l'amblyopie, car tout vient du cerveau et plus précisément des connexions neuronales.

Quand tout se passe bien, l'image d'une fleur est captée simultanément par chaque oeil. Elle est projetée sur la rétine, puis transmise par le nerf optique. Chacune des deux images est envoyée simultanément au cerveau pour être analysée dans la partie arrière du cerveau, au niveau du lobe occipital. Le centre de la vision se trouve dans le lobe occipital. Il reçoit donc deux images et en fait la synthèse pour que nous ayons une vision nette et en relief.

En cas d'amblyopie, il y a un problème de transmission de l'information. Les câbles de connexion entre l'un des deux yeux et le centre d'analyse, sont en quelque sorte défectueux. Le centre de la vision reçoit donc une information incomplète, la vision est plus faible pour l'un des deux yeux. Et comme le cerveau ne reçoit qu'une seule image ou une image pas assez claire, la vision 3D devient impossible.

L'enfant perçoit mal les contrastes, ou voit une image floue, ou deux images mal superposées. Toutes les amblyopies ne sont pas identiques, et les patients peuvent être plus ou moins affectés.

Amblyopie : retrouver une bonne vue

L'amblyopie est un défaut visuel qui touche les enfants et qui doit vite être pris en charge pour une bonne récupération.

Chez les enfants, il est important de diagnostiquer au plus tôt cette amblyopie afin de profiter de leur plasticité cérébrale, pour rééduquer leur cerveau. Pour cela on cache l'oeil qui voit bien, afin de forcer à travailler celui qui voit mal.

Ce traitement de l'amblyopie est long et contraignant, mais il est efficace. Pris en charge à temps, les enfants récupèrent une bonne vision binoculaire.

L'ophtalmologue contrôle régulièrement que la vue de l'oeil qui fonctionne bien au départ, ne baisse pas à force d'être occultée. C'est la raison pour laquelle on ne cache pas cet œil 24 heures sur 24 ou en tout cas seulement sur une courte période.

Parfois l'enfant peut également bénéficier de séances d'orthoptie afin de compléter sa rééducation, mais ce n'est pas systématique.

Amblyopie : quand la chirurgie s'impose

Attention, images d’intervention chirurgicale

La pose d'un cache ne suffit pas toujours, lorsqu'il existe par exemple une anomalie anatomique de l'oeil ou des voies visuelles. Il s'agit alors d'une amblyopie fonctionnelle. Dans ce cas, en plus du cache, il faut aussi passer par la chirurgie, car seul un geste opératoire permettra aux deux yeux de bien fonctionner ensemble.

Il est important de diagnostiquer rapidement l'amblyopie chez l'enfant et de bien respecter le traitement, c'est-à-dire de cacher l'oeil qui voit bien. Passé l'âge de 6 ans, la plasticité cérébrale est moins grande et ni la rééducation, ni la chirurgie n'auront vraiment d'effets. Dans le cas d'un strabisme, l'enfant peut même perdre l'usage de son oeil, si les choses ne sont pas faites à temps.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :