1. / Maladies
  2. / ORL
  3. / Vertiges

Vertiges : et si c'était la maladie de Menière ?

Si vous avez parfois l'impression de tanguer, que le sol n'est plus droit ou l'impression d'être soûl, sans avoir bu, vous souffrez peut-être de troubles de l'équilibre. Parfois il peut même s'agir de véritables vertiges. Il devient alors impossible de tenir debout ou de se déplacer. Lorsque les traitements de première intention ne fonctionnent pas et que les vertiges deviennent très invalidants, une chirurgie peut être proposée.

Rédigé le , mis à jour le

Vertiges : et si c'était la maladie de Menière ?
Vertiges : et si c'était la maladie de Menière ?
Sommaire

Maladie de Menière : la rééducation vestibulaire

Pour tenter de diminuer les vertiges, les patients atteints de la maladie de Menière doivent suivre une rééducation régulière.

Les vertiges sont parfois le symptôme de pathologies, c'est le cas de la maladie de Menière. Cette maladie de l'oreille interne (la partie de l'oreille responsable de l'équilibre et de l'audition), reste mal connue. Elle aurait des formes différentes, avec des mécanismes génétiques, auto-immunes ou anatomiques. Dans tous les cas, le liquide contenu dans l'oreille aurait un volume anormal ou une pression trop élevée.

La maladie de Ménière, en 2 critères

Le diagnostic est posé devant l'existence d'au moins deux crises de 20 mn à 12 heures, et d'une surdité touchant une oreille et concernant les fréquences graves. De plus, les symptômes fluctuent dans le temps et ils ne peuvent pas être imputés à une autre cause.

L'hygiène de vie est le premier point de la prise en charge : les excès de sel sont à éviter, tout comme les excitants tels que la caféine ; une activité physique est nécessaire ; le sommeil doit être d'une durée suffisante. Les médicaments anti-vertige, comme l'acétyl-leucine, et contre les vomissements, sont prescrits ; les anxiolytiques peuvent diminuer l'activité du système qui intervient dans l'équilibre (le vestibule). Les corticoïdes sont prescrits en cas de baisse brutale de l'audition. Un traitement de fond, visant à diminuer la fréquence des crises, peut être prescrit. Il s'agit d'un médicament contre les vertiges (bétahistine) ou un diurétique qui en favorisant l'élimination des urines, diminuera la pression dans l'oreille interne. Ces traitements partagent la même faille : ils n'ont pas la preuve de leur efficacité... Ils sont donc donnés au cas par cas, en fonction de la balance entre les améliorations constatées (placebo y compris) et les effets secondaires et risques.

Imane est atteinte de la maladie de Menière. Dans le cadre d'un protocole, elle a reçu des injections d'antibiotiques dans l'oreille interne pour détruire les cellules ciliées à l'origine de ses vertiges. Outre ce traitement, Imane poursuit sa rééducation à l'hôpital.

Maladie de Menière : la chirurgie pour diminuer les vertiges

Quand les traitements de première intention ne fonctionnent pas et si les vertiges deviennent très invalidants, une chirurgie peut être proposée.

La maladie de Menière se manifeste par des crises de vertiges répétées de quelques heures avec une baisse de l'audition.

La chirurgie est réservée aux cas les plus réfractaires et les plus graves. Elle doit permettre de diminuer la fréquence et l'intensité des vertiges. Si cette opération ne diminue pas les vertiges, d'autres opérations plus radicales sont possibles : la section du nerf vestibulaire et la destruction du labyrinthe postérieur.