1. / Maladies
  2. / ORL

Fêtez la musique en préservant vos oreilles

Comme chaque année le 21 juin, c'est fête de la musique ! Les groupes amateurs descendent dans la rue pour partager leur musique, les passants chantent et dansent jusqu'au bout de la nuit. Mais c'est aussi un moment où l'on en prend plein les oreilles... Or une exposition, même ponctuelle, à des niveaux sonores élevés, peut endommager notre système auditif.

Rédigé le

Fête de la musique : protégez vos oreilles ! (Reportage vidéo du 21 juin 2011)

Normalement, au travail, dans les discothèques ou via les baladeurs, la puissance sonore est réglementée pour protéger vos oreilles de sons parfois trop agressifs. Mais dans la rue évidemment, c'est bien plus aléatoire.

Conseils pour protéger son audition

 - Mesurer le volume sonore grâce à l'application gratuite dB Live JNA disponible sur smartphone.

- Porter des protections adaptées (bouchons en mousse ou en silicone)

- Faire des pauses régulières (toutes les 10 minutes) "dans un endroit calme" pour offrir un répit aux oreilles.

 

Pour profiter pleinement de la Fête de la musique sans mettre en danger votre audition, "faites des pauses régulières et portez des protections auditives", rappellaient en 2016 les associations "Journée Nationale de l'Audition" (JNA) et France-Acouphènes. "Les oreilles n'ont pas de volets naturels de protection. Elles sont exposées en permanence aux différentes ondes sonores", soulignaient les deux associations, qui précisent que le niveau sonore peut atteindre 110 décibels lors d'un concert en plein air ou en discothèque. C'est nettement plus que le seuil critique fixé aux environs de 80/85 décibels, au-delà duquel l'oreille peut être en danger.

La réaction peut être une perte brutale de l'audition, mais également des sifflements ou des bourdonnements appelés acouphènes, qui peuvent être passagers ou permanents. Il est dans ce cas conseillé de consulter d'urgence un médecin.


Interview de Philippe Metzger, secrétaire général de l'Association journée nationale de l'audition (JNA)

Les associations estiment qu'environ 12 millions de Français souffrent aujourd'hui d'acouphènes à des degrés divers, dont un nombre grandissant de jeunes.

"Des acouphènes temporaires peuvent survenir par exemple à la sortie d'une discothèque et durer en moyenne 48 heures, mais si l'exposition excessive au bruit se reproduit régulièrement, ils ont tendance à devenir permanents", indique Roselyne Nicolas, la présidente de France-Acouphènes.

Il n'existe à ce jour aucun traitement spécifique pour les acouphènes causés par une perte d’audition ou par des dommages auditifs liés au bruit. Selon Mme Nicolas, seuls des "traitements d'urgence" à base de cortisone et de vasodilatateurs peuvent atténuer les symptômes.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus