1. / Maladies
  2. / ORL
  3. / Acouphène

Ch@t : les acouphènes

Ch@t du 17 octobre 2011 de 15h à 16h Avec les réponses du Pr. Christian Dubreuil, médecin ORL au CHU de Lyon, du Dr Didier Bouccara, médecin ORL à l'hôpital Beaujon à Clichy et à Paris 5ème, et Hervé Bischoff, audioprothésiste.

Rédigé le , mis à jour le

Ch@t : les acouphènes
Ch@t : les acouphènes
Sommaire

Les réponses du Dr Pr Christian Dubreuil, ORL au CHU de Lyon

  • J'ai été opéré 2 fois de l'oreille gauche (il y a 6 ans) d'une otospongiose qui n'a hélas pas réussi. Celle-ci m'a provoqué d'important acouphènes et on m'a diagnostiqué une maladie de Ménière très handicapante il y a 2 ans. Je n'ai actuellement plus d'audition à cette oreille. Est-ce que l'opération d'otospongiose peut déclarer une maladie de Ménière ?

La maladie de Menière est d'origine psychosomatique et doit associer acouphènes, surdité, vertiges durant plus d'une heure et impression d'oreille pleine. Si vous n'avez pas ces symptômes, vous n'avez pas de maladie de Menière mais une conséquence de votre chirurgie pour laquelle on peut toujours faire quelque chose.

  • J'ai un acouphène dans l'oreille gauche ainsi qu'une perte d'audition suite à une paralysie faciale à gauche et des problèmes de perte d'équilibre dus à un virus afrigore. Les ORL que j'ai consultés me disent qu'il n'y a rien à faire si ce n'est appareiller. Des solutions existent-elles ?

Vous avez probablement fait un zona auriculaire. Il faut vous appareiller pour la surdité et masquer l'acouphène.

  • Depuis 30 ans je souffre d'acouphènes et les prothèses auditives n'ont rien changé. Au contraire, j'ai beaucoup de mal à m'habituer, et j'entends de moins en moins bien, que faire ?

Vous avez probablement une maladie de l'oreille pour laquelle il faut faire un bilan et être sur que l'audition baisse.

  • En quoi le glutamate influe-t-il sur les acouphènes ?

Il est neurotoxique à haute dose.

  • Est-il possible de faire un IRM pour essayer de trouver l'origine des acouphènes ?

Il est indispensable de réaliser une IRM dans le bilan d'un acouphène.

  • J'ai une hypoacousie bilatérale aux 2 oreilles ( nerf interne qui s'atrophie), suis-je vraiment inopérable ? De plus, je porte des appareils auditifs depuis 5 ans mais ai parfois des acouphènes et des vertiges, est-ce normal ?

Il serait important de connaitre votre age. Avez vous eu un bilan et des cas identiques dans votre famille ?

  • L'exérèse d'un cholestéatome laisse-t-il espérer la suppression de l'acouphène ?

Oui, vous avez de grandes chances de le voire disparaitre ou s'atténuer et de toute façon il faut vous opérer.

  • J'ai des acouphènes bilatéraux, de l'hyperacousie,  vertiges etc...depuis plusieurs années. Insuffisance vestibulaire, puis diagnostiqué ménièriforme ? J'ai essayé des prothèses pour bruit blanc pour les acouphènes, mais cela a amplifié tous mes symptômes. Quelles solutions ?

Les symptômes que vous présentez, j'imagine sans surdité, sont certainement d'origine psychosomatique. Essayez d'en retrouver la cause, consciente ou inconsciente, travail, famille, enfants...

  • Il existe une bonne association qui aide les personnes qui ont des acouphènes afin qu'elles ne restent pas isolées pourquoi ne l'a-t-on pas citée ? Il s'agit de l'association France Acouphènes et elle a un numéro de téléphone qui est le 0820 222 213. Cette association m'a bien aidée lorsque j'étais en grande détresse.

Vous avez tout a fait raison. Ces acouphènes correspondent à une anxiété liée à la solitude, voir une dépression. Seules les modifications de vie de ces personnes pourront améliorer les acouphènes.

  • J'ai aussi une tante qui est appareillée. Ce n'est pas dangereux pour moi cette opération puisque c'est le nerf interne qui est touché ?

Il s'agit d'une surdité génétique. Faites un bilan familial et il faut appareiller.

Votre mari souffre d'une maladie de Ménière dont l'origine est psychosomatique. Il faut rechercher les causes habituelles : décès, conjugopathie, enfant, travail...A condition que l'IRM soit normale.

  • J'ai des acouphènes extrêmement forts, plus fort dans l'oreille droite. Je dirais de 0 à 10 que j'ai 4 à gauche et 8 à droite. Est-ce que cette différence a une signification particulière ?

Non, les acouphènes ont la même signification quelle que soit leur intensité. Recherchez bien une cause psychosomatique si votre bilan est normal.

  • J'ai été opéré d'un cholestéatome aux deux oreilles. Depuis j'ai des  acouphènes. Est-ce possible de les diminuer ?

Ces acouphènes sont plus difficile à faire disparaitre, cependant si vous avez un peu de surdité, il faut vous faire appareiller pour mieux entendre et masquer l'acouphène.

  • Des acouphènes depuis 10 ans avec une surdité sévère. J'avais eu un torticolis très lourd 3 mois avant. Y aurait-il un lien ? J'ai de l'arthrose cervicale et des torticolis fréquents. Aucun corps médical ne se sent concerné... Je lutte contre la déprime. Auriez-vous des pistes ?

Ce cas est curieux; il est indispensable de réaliser une IRM pour chercher un syndrome d'Arnold-Chiarri.

  • Je souffre depuis peu d'acouphènes et surtout d'hyperacousie. Ce n'est pas permanent et quand ça arrive, je me réveille avec. Cela peut-il provenir d'une mauvaise position pendant le sommeil qui agirait sur les vertèbres cervicales et qui provoquerait cela ?

Vous êtes probablement une personne entre 30 et 40 ans et vous avez de gros soucis que vous ne verbalisez pas: Problèmes sentimentaux, travail, enfants...

  • L'acouphène dont je souffre dans l'oreille gauche est équivalent chez moi au bruit que créé le fait de serrer les dents (très aigu). Mon acouphène peut-il être lié à un problème à la mâchoire ? Que me conseillez vous ?

C'est probablement un syndrome de Costen, voyez un orthodontiste.

  • J'ai accouché d'un enfant mort né, et un mois après j'ai commencé à faire de l'hyperacousie, puis à avoir des acouphènes. Pensez-vous que cela puisse être lié au choc émotionnel. Vers qui me dirigez pour une prise en charge ?

C'est typiquement le cas de l'acouphène après deuil d'un enfant. Pour faire votre deuil, vous auriez vraiment besoin d'une psychothérapie avec hypnose ou EMDR.

  • J'ai de plus en plus de période de silence dite profonde et prolongée (la dernière remonte à la semaine passée pendant 3 jours). Cela laisse-t-il présager que les acouphènes vont disparaitre d'eux même, en dépit d'un cholestéatome ?

Même si votre cholestéatome vous donne peu d'acouphènes, il faudra quand même vous opérer. N'attendez pas qu'il devienne permanent.

  • J'ai un acouphène gauche invalidant très aigu, avec une faible perte d'audition, pensez-vous qu'un masqueur d'acouphène pourrait faire l'affaire ?

D'abord faite un bilan avec IRM ou scanner selon la surdité. Si tout est négatif, il faudra s'orienter vers une cause psychosomatique.

  • J'ai 51 ans et cela fait plusieurs années que je souffre d'acouphènes au niveau de l'oreille gauche, mon ORL m'a prescrit une IRM que je n'ai malheureusement pas pu faire car je suis claustrophobe. Existe-t-il un autre examen qui pourrait remplacer l'IRM ?

Sans IRM pas de diagnostic. vous pouvez vous faire vous endormir, avec on peut dépister des tas de choses.

  • J'ai des acouphènes depuis 15 ans et depuis 3 ans le nerf trijumeaux droit atteint il y a-t-il une relation ?

L'acouphène est probablement unilatéral. Il faut se méfier d'un conflit artère-nerf. C'est à dire d'une artère qui vient comprimer le nerf auditif et le trijumeau. Heureusement, cela s'opère très bien.

  • J'ai 72 ans et suite à un violent choc affectif en 1998, j'ai des sifflements très aigus perçus au niveau du cerveau. Depuis je gère cette horrible situation (angoisse, tristesse) permanente en évitant le manque de bruit environnant (musique et autres sons divers etc) afin de couvrir cet infernal silence. Mais quand vient le moment de l'endormissement ou du réveil...C'est atroce et quel épuisement...

Je l'ai dit à la TV, essayez de retrouver une cause psychosomatique. Vous devez impérativement faire une psychothérapie avec hypnose ou EMDR.

  • Il y a trois ans, j'ai déclaré une maladie auto-immune qui a été traitée avec des corticoïdes à forte dose, depuis j'ai des acouphènes avec une perte d'audition à -35 décibels des deux côtés. Existe-t-il un traitement ? (je suis appareillée des deux côtés mais les acouphènes sont toujours présents).

Est-on sûr de la réalité de la maladie auto-immune ? La surdité est-elle évolutive ? Comment sont les courbes auditives ?

  • J'ai des acouphènes pulsatiles et j'entends alternativement. Cela peut-il orienter sur la cause de mes acouphènes ?

Un acouphène pulsatile qui n'est pas constant ne mérite pas de bilan. S'il est constant, il faut faire obligatoirement une imagerie.

Les réponses du Dr Didier Bouccara, médecin ORL à l'hôpital Beaujon à Clichy

  • Mon fils (24 ans) souffre d'acouphènes après avoir été à un concert de Rock Métal, il est musicien et aime beaucoup la musique, il est très gêné que vous lui conseillez-vous ?

Je lui conseille d'utiliser des bouchons atténuateurs au niveau des oreilles. Certains sont simplement atténuateurs, d'autres en particulier pour les musiciens sont munis de filtres sélectifs. Si il a des symptôme persistants il faudra qu'il réalise un bilan auditif.

  • Je suis diagnostiquée maladie de Ménière après des examen négatif mais une baisse auditive des deux oreilles suite à une impression d'oreille pleine. Les ORL disent qu'il n y a pas de cause ni rien à faire. Qui consulter en Bretagne ?

La maladie de Ménière est habituellement unilatérale. Il est rare qu'elle touche les deux oreilles et ceci justifie un bilan détaillé avec des tests auditifs et de l'équilibre car des traitements, médicaments, appareillage auditif...peuvent être proposés. Il faut consulter un ORL libéral ou hospitalier. Pour informations complémentaires consulter le site des maladies rares ORPHANET.

  • Voilà depuis près de 7 ans maintenant j'ai des acouphènes suite à un téléphone portable : j'ai par erreur appuyé sur la touche « kit main libre » et au moment j'ai mis le téléphone à l'oreille un bip puissant m'a détonné dans l'oreille. Dites-moi s'il y a un moyen d'arrêter ces acouphènes soit par chirurgie ou autre ?

Je pense qu'il faut faire un bilan auditif et vérifier le niveau de votre audition afin de vous proposer un traitement : médicament ET/ou appareil auditif.

  • Je viens d'être appareillé pour baisse d'audition récemment. Souffrant d'acouphènes aigus depuis longtemps, puis-je espérer une amélioration de ces acouphènes dans un proche avenir ?

En cas de baisse de l'audition et d'acouphènes il est logique de réaliser un appareillage auditif. Celui ci devrait avoir un effet positif à la fois sur l'audition et la communication en général mais aussi sur les acouphènes, avec un temps d'adaptation de plusieurs semaines....donc un peu de patience.

  • Une baisse des 8000 à 60 ans peut donner des acouphènes ?

Oui une baisse de l'audition limitée à une fréquence peut s'accompagner d'acouphènes traduisant une certaine sensibilité de l'oreille interne.

  • Je me suis réveillée un matin avec des acouphènes, de l'hyperacousie et de l'autophonie (sans raison aucune, pas de traumatisme sonore ou crânien). Les ORL disent que je n'ai rien. J'ai passé une IRM et toujours rien. Que dois-je faire ? Est-ce normal d'avoir ces symptômes sans les avoir provoqués ?

L'autophonie orienterait plutôt vers une atteinte de l'oreille moyenne ( tympan, osselets) cela est assez facile à voir avec un audiogramme et une impedancemetrie. Comment est votre veber ? Si tout est negatif, il y a grande chance compte tenu de 'hyperacousie associée qu'il s'agisse d'une cause psychosomatique en rapport avec des soucis sentimentaux, familiaux...Réfléchissez bien et vous trouverez la cause.

  • Suite à un traitement d'orthodontie de 18 mois, j'ai des acouphènes dans l'oreille gauche. Je n'ai pas de perte d'audition, avez-vous eu déjà ce genre de cas, et peut-on faire quelque chose pour retrouver le silence ?

Cela peut se rencontrer. Il faut vérifier que l'effet attendu du traitement orthodontique a été obtenu et peut-être faut-il le compléter. Sinon cela justifie un bilan ORL avec vérification de l'audition et selon évolution un éventuel traitement.

  • J'ai 30 ans, maman de 4 enfants, on m'a diagnostiqué une otospongiose, je n'ai pas d'acouphènes pour le moment. Faut il tout de suite envisager un acte chirurgical ( et quels sont les résultats et les risques), ou faut-il d'abord passer par la mise en œuvre d'un appareil auditif ?

L'otospongiose est une maladie fréquente de l'oreille interne. Elle s'accompagne d'une baisse de l'acuité auditive plus ou moins importante. Parmi les deux options la chirurgie ou l'appareillage il faut discuter en fonction d'une part de votre gêne au quotidien d'autre part de l'audition DES DEUX OREILLES et de l'évolution . La solution la plus adaptée à votre cas sera donnée par votre ORL sachant qu'un "essai" d'appareil auditif est possible.

  • Les acouphènes peuvent-ils être liés à un problème de surpoids, même léger. Et dans ce cas quel peut être le lien entre surpoids et acouphènes ?

Il est possible qu'un excès de poids modifie la circulation sanguine dans l'oreille interne avec apparition d'acouphènes.

  • Comment faire son choix, après plusieurs devis élevés pour un appareil auditif pour chaque oreille, chaque audioprothésiste proposant différents appareils de marque différente. Dans mon cas, c'est pour une baisse importante de l'audition et des acouphènes.

Théoriquement les audioprothésistes proposent une période d'essai des appareils durant quelques jours afin de noter le bénéfice obtenu ou non.

C'est possible en cas de pathologie articulaire ligamentaire ou cervical au niveau du cou, par des phénomènes irritatifs....tous ne sont pas bien expliqués mais diffusent vers l'oreille.

  • Un sifflement continue mais très léger dans l'oreille droite est-il signe d'acouphène ? (suite à choc sonore lors de concert)... Il n'est pas suivi de perte auditive, des solutions existent-elles mis à part des bouchons à filtre spécifique pour ces occasions ? (N'étant pas particulièrement gêné).

En l'absence de gêne pas de traitement particulier. Si le sifflement persiste faire un bilan auditif. Se protéger du bruit est souhaitable car l'apparition de ce sifflement après un concert traduit une sensibilité des oreilles au bruit...Il faut penser à les protéger pour leur avenir...

  • Atteinte d'une otospongiose depuis une dizaines d'année avec prédominance de perte auditive à droite (>50) je suis appareillée depuis 2 ans et maintenant mon oreille coule (liquide comme de l' eau) et mes oreilles me grattent constamment. L'opération fonctionne-t-elle bien ? Dois-je la redouter ?

Si l'oreille coule il faut vérifier que pas de problème local : accumulation de cérumen....L'opération peut tout à fait apporter une amélioration. Elle comporte, comme la plupart des actes médicaux et chirurgicaux des risques. Votre ORL vous les précisera en fonction de votre niveau auditif.

  • Le Prof. Sterkers m'a ordonné depuis plus de 20 ans le Vastarel® qui est trés efficace pour moi. Il est question de supprimer ce médicament. Par quoi le remplacer ?

A mon avis faire le point avec audiogramme et consultation avec le Praticien pour décider de l'arrêt du traitement ou de sa substitution sachant qu'à ma connaissance il est encore distribué.

  • Si acouphènes suite à stress, quel travail faire sur soi et comment gérer seul ?

Intérêt malgré tout d'être accompagné: bilan auditif minimal et traitement: relaxation, sophrologie....

  • Atteinte de surdité brutale de l'oreille droite en juillet dernier j'ai en même temps des acouphènes importants (soufflerie PERMANENTE uniquement à droite). Après consultation on m'a parlé d'une atteinte virale ou d'une lésion irréversible de l'oreille interne. Est-ce possible ? Comment être certain que cela vienne bien de l'oreille interne ?

A priori il s'agit d'une surdité brusque : atteinte vasculaire ou virale de l'oreille interne qui est documentée par des examens auditifs et une imagerie : IRM le plus souvent. Le virus quand il est en cause entraîne une inflammation qui détériore les cellules sensorielles et ou les fibres du nerf auditif...d'où baisse de l'audition et acouphènes.

  • J'ai 35 ans et des acouphènes et aussi des corps flottant dans la vue. Je n'ai pas de perte d'audition peut-il y avoir un rapport ?

A priori si audition normale pas de lien évident. Cependant certaines affections rares associent troubles visuels par rétinite et atteinte de l'oreille interne.

  • Un craquement léger des oreilles à chaque fois que j'avale peut-il être un signe avant coureur ?

Non pas forcément cela peut être un problème dentaire ou d'articulation de la mâchoire : à voir avec votre dentiste en premier lieu.

  • Mes acouphènes sont apparus suite à une montée d'acidité de l'estomac lorsque j'étais couché. Y a-t- il un traitement ou intervention chirurgicale pour y remédier ?

Le lien est parfois établi entre remontée d'acidité et acouphènes...parfois c'est une association fortuite de deux symptômes différents. Intérêt d'un bilan ORL et tests auditifs.

  • J'en souffre depuis l'age de 30 ans (j'ai 65 ans !) après accident et opération : chute due à grossesse extra-utérine non décelée puis opération (ablation trompe). J'ai vu de nombreux ostéopathes, ORL ... Toujours cette même réponse... Rien à faire ? Même si j'ai appris à faire avec (sophrologie... ), n'auriez-vous pas une solution à me proposer ?

Votre question est intéressante car elle traduit une difficulté plus globale: les causes d'acouphènes sont multiples, parfois associés : chute, traumatisme...et nos connaissances en tant que médecins ORL limitées sur la cause et le traitement de certains acouphènes. Donc vérifier l'état de l'audition et éventuellement décider d'un appareillage auditif si perte significative.

  • Mes acouphènes sont fortement augmentés à mon réveil. Cela peut-il être dû à l'intensité de mes ronflements ?

Non, à priori le ronflement ne détériore pas l'audition. Le réveil si il est rapide peut être un moment d'acouphènes transitoirement plus intense, en particulier si réveil rapide, stress matinal...

  • Mes acouphènes sont apparus pendant mes études il y a 4 ans, durant un examen oral ayant engendré un stress très intense. Ce stress peut-il être la cause de mes acouphènes et dans ce cas vers quel spécialiste se tourner ?

Le stress peut révéler des acouphènes +/ - latents. Un conseil : bilan ORL et audiogramme et éventuel traitement avec possibilité de prise en charge psychologique, relaxation, sophrologie....à rediscuter avec votre médecin.

  • Je suis atteins d'acouphènes depuis plusieurs années (> 3ans), ce qui m'étonne c'est que parfois ce phénomène disparait ! Y a-t-il une (des) explication(s) liée(s) à la fatigue, l'alimentation ou à des problèmes psychosomatiques ? (âge 73 ans). J'ai fait l'an passé un bilan audiophonique qui s'est résumé à une baisse de l'acuité des fréquences aiguës <400O Hz).

La perception des acouphènes, et leur intensité sont parfois liés au stress, la fatigue, les apthologies associées. Ceci démontre aussi une certaine réversibilité possible à long terme donc positif...

  • Un acouphène est-il constant ou peut-il être espacé ?

Des acouphènes très brefs intermittents bilatéraux et non gênants ne sont pas toujours "pathologiques".

  • J'ai des acouphènes depuis 27 ans, j'ai maintenant perdu beaucoup d'audition surtout du côté droit, mais je suis quand même très sensible aux bruits, j'ai maintenant des acouphènes des deux cotés. Je n'ai jamais eu d'IRM. Peut on souffrir d'otospongiose à 40 ans ?

Oui l'otospongiose peut débuter à 40 ans. Selon les niveau auditif et le type d'atteinte à l'audiogramme, décider ou non d'un complément de bilan par imagerie : scanner ou IRM selon les cas.

  • J'ai des acouphènes depuis toujours (j'ai 42 ans) mais une luxation bilatérale des ATM depuis et la trompe d'eustache droite qui ne fonctionne plus, diagnostiqués depuis 18 mois. Ces 2 problèmes peuvent ils créer des acouphènes supplémentaires ?

Pas forcément et des traitements sont possibles.

  • Le Bactrim® fort est-il indiqué pour le traitement d'une otite chronique avec cholestéatome ?

Cet antibiotique est parfois utilisé dans des cas spécifiques : allergie pénicilline et dérivés, microbes à virulence particulière...

  • Un acouphènes s'accompagne-t-il d'une sensation de gêne au niveau de l'oreille ?

Non pas forcément l'acouphène peut être isolé.

Acouphènes et hyperacousie traduisent une sensibilité de l'oreille et justifient une prise en charge globale.

  • Vous connaissez des cas qui ont perdu leur acouphène ?

Oui ou en tout cas une réduction significative et un impact moindre sur la vie quotidienne.

  • J'ai des acouphènes avec maux de tête en permanence depuis 1 an sans perte d'audition. Après scanner, IRM les docteurs n'ont rien trouvé. Est-ce que les acouphènes peuvent venir d'une sinusite vu que j'en ai à répétition ?

Possible lien entre la sinusite avec inflammation des voies respiratoires....mais pas toujours d' efficacité du traitement de la sinusite sur les acouphènes.

Les réponses de Hervé Bischoff, audioprothésiste

  • Serait-il possible d'annuler un acouphène en envoyant à l'oreille interne la même fréquence que compose celui-ci mais en opposition de phase, cela grâce à un appareil auditif ? Dans le cas d'un acouphène du à un traumatisme sonore ?

Il existe une technique appelée Phase Shift basée sur ce principe. La difficulté de mise en place repose cependant sur la localisation précise de la fréquence de l'acouphène.

  • J'ai 27 ans, j'ai une hyperacousie et des acouphènes après un traumatisme sonore cela depuis 8 ans. Pas de perte auditive, j'en suis maintenant à prendre de la morphine mais la douleur reste insupportable !  Je ne peux plus sortir à l'extérieur et vivre normalement à ce jour. Les acouphènes on peut s'y faire mais la douleur de l'hyperacousie est invivable. Je ne peux me résoudre à continuer cette vie. Que faire?

L'acouphène chronique et/ou l'hyperacousie doivent être pris en charge dans le cadre d'une équipe pluridisciplinaire. Il est nécessaire de consulter en premier le médecin ORL qui après bilan proposera différentes solutions avec les membres de l'équipe.

  • Je subis des acouphènes depuis 10 ans. Malgré des consultations avec différents ORL, la réponse est : « on ne peut rien y faire, vous devez vivre avec » revient toujours. Je viens de voir votre émission avec beaucoup d'émotion. Ma question est : est-ce qu'il existe une liste de médecins traitant cette pathologie ?

Il existe plusieurs associations soit des patients comme France acouphène, soit d'équipes pluridisciplinaires www.afrepa.org où vous pourrez trouver la listes des équipes prenant en charge l'acouphène et/ou l'hyperacousie.

  • J'ai des acouphènes depuis 3 mois, je le vis très mal...Elles sont arrivées un matin et ne sont jamais reparties. Je suis allée consulter un ORL qui m'a fait comprendre qu'il n y avait rien à faire. Je déprime ! J'étais déjà en train de suivre une thérapie EMDR mais je n'en ai pas parlé à mon psy.

Lorsqu'il n'y a pas de causes objectives, l'acouphène correspond au bruit de fond des cellules cillées. Ce bruit est filtré par le cerveau dans 95%. Mais lors de la prise de conscience de l'acouphène survient au même moment un choc émotionnel, un accident ou si vous êtes d'un tempérament anxieux, le cerveau va considérer l'acouphène comme un signal d'alerte et le rendre très présent. Il faut alors mettre en place une technique basée sur la TRT ou la TSS à l'aide d'une équipe pluridisciplinaire.

  • Pouvez-vous m'indiquer un ORL spécialisé ou prenant sérieusement en compte le traitement des acouphènes dont je souffre depuis plusieurs années. Je vis dans l'Eure, un service ORL dans un hôpital parisien me conviendrait mais je ne sais où m'adresser.

Le site internet de l'AFREPA dresse une listes des équipes formées. www.afrepa.org.Vous pouvez également contacter France acouphène.

  • La proximité d'un transformateur (10m) peut-il être responsable d'acouphènes et de grande fatigue ?

Si vous souffrez d'acouphène, le stress est un catalyseur de l'acouphène. Si la présence du transformateur vous dérange, ceci crée un stress qui s'ajoute à celui causé par l'acouphène.

  • Je voulais savoir s'il était nécessaire de passer par un appareillage pour supprimer les acouphènes ? Et combien de temps doit-on le garder ? Je vais régulièrement en discothèque. Malgré les bouchons, les sifflements dans l'oreille restent présents durant la journée surtout dans les zones silencieuses. Y a-t-il d'autres moyens que les appareils et dois-je conserver mon train de vie ?

Les techniques prothétiques ne sont pas les seules pour prendre en charge un acouphène chronique. Lorsque cette solution est choisie, il faut différencier les pertes d'audition qui seront corrigées par un appareil auditif sur chaque oreille atteinte. Et l'acouphène à audition normale pour lequel nous utiliserons des générateurs de bruit blanc qui devront être portés 12 à 18 mois.

  • Un mois après avoir accouché d'un enfant mort né, j'ai commencé à faire de l'hyperacousie, puis à avoir des acouphènes. Peut-on penser que mon état est du au choc émotionnel. Si oui, cela peut-il s'arranger et vers qui me tourner ?

Il faut vous tourner vers une équipe pluridisciplinaire vous trouverez les adresses sur le site de l'AFREPA : www.afrepa.org ou auprès de France Acouphène.

  • Est-il vraiment possible par un réglage de masquer les acouphènes (traumatisme sonore) quand on est appareillé des deux oreilles ?

L'amplification des sons par les appareils permettent un masquage partiel ou total selon la situation sonore. Si vous vivez dans des lieux assez calmes, il est possible d'ajouter, si votre appareil auditif le permet, un bruit blanc ou des sons mélodiques pour améliorer encore la tolérance à votre acouphène.

  • Mes acouphènes relèvent une impression d'entendre des grésillements, plus forts côté gauche. Est-ce qu'un ostéopathe peut soigner des acouphènes ?

Il est indispensable de consulter en première intention un médecin ORL faisant si possible partie d'une équipe pluridisciplinaire. Les équipes pluridisciplinaires ont fréquemment un ostéopathe en leur sein auquel on fait appel si votre cas le nécessite.

  • Mes acouphènes sont irréguliers mais deviennent souvent forts après un endormissement le soir devant la télé ! En voyez-vous la cause ?

Le silence est le pire ennemi de l'acouphène car il augmente le contraste avec votre acouphène. Vous pouvez enrichir votre environnement sonore afin d'obtenir un effet de masque partiel ce qui rendra l'acouphène moins présent.