1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Ebola

Ebola : la quarantaine systématique n'est pas efficace

Alors qu'aux Etats-Unis, trois états imposent la mise en quarantaine de toute personne revenant d'un pays touché par Ebola, les humanitaires et l'ONU s'insurgent contre cet isolement contre-productif.

Rédigé le

Ebola : la quarantaine systématique n'est pas efficace
Ebola : la quarantaine systématique n'est pas efficace

Avec l'arrivée d'un médecin contaminé par Ebola sur le sol New-Yorkais, les Etats-Unis s'affolent. Le 24 octobre dernier, trois états (New York, Illinois et New Jersey) décrètent la quarantaine obligatoire pour toute personne descendant d'un avion provenant d'un des trois pays touchés par la fièvre hémorragique (Guinée, Sierra Leone, Libéria). Un isolement systématique de 21 jours, qui correspond au temps d'incubation maximum de la maladie.

Durant le week-end la fronde monte au sein des humanitaires et de la Maison Blanche, qui regrette "des mesures basées sur la peur et les non faits". Elle pointe notamment du doigt l'inefficacité de la mise en quarantaine.

Pas d'intérêt pour limiter la propagation du virus

Une personne infectée par le virus Ebola n'est contagieuse qu'au moment de l'apparition des premiers symptômes. C'est uniquement à cet instant qu'elle doit être isolée et traitée. Et la maladie se transmet seulement par les fluides (sang, sperme, salive, selles, sueur). Peu de chance donc d'être contaminé en pleine rue par un passant, car le virus ne passe pas par voie aérienne.

La quarantaine peut devenir contre-productive

L'ONU et les humanitaires soulignent que l'isolement systématique des volontaires pourrait décourager les médecins ou les infirmiers de partir.

"Les personnels de santé de retour sont des gens exceptionnels, qui donnent d'eux-mêmes pour venir en aide à l'humanité. Ils ne devraient pas être soumis à des restrictions qui n'ont pas de base scientifique", a d'ailleurs affirmé le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Pour un humanitaire en mission pour six semaines, la promesse d'un isolement de trois semaines à son retour peut être dissuasive. La quarantaine serait donc contre-productive quand on sait que le meilleur moyen de lutter contre Ebola est d'envoyer du personnel soignant sur place...

Deux états américains lâchent finalement du leste

Suite aux vives critiques à l'égard de la quarantaine systématique, les états de New York et du New Jersey ont fait machine arrière le 26 octobre. L'isolement n'est plus imposé à tous les voyageurs, mais uniquement à ceux qui ont été en contact direct avec des malades. Et, les 21 jours de confinement pourront être effectués à domicile, et non plus à l'hôpital.

En France, la quarantaine n'est pas imposée. Les humanitaires et toutes les personnes revenant d'une zone endémique doivent cependant surveiller leur température deux fois par jour, durant les trois semaines qui suivent leur retour.

En savoir plus sur le virus Ebola :