1. / Maladies
  2. / Gynécologie
  3. / Endométriose

L'endométriose cesse-t-elle à la ménopause ?

J'ai une endométriose de stade 4 avant ma grossesse (PMA). Mon gynécologue me dit qu'elle devrait régresser après. Est-ce vrai ? L'endométriose cesse-t-elle vraiment à la ménopause ?

Rédigé le

L'endométriose cesse-t-elle à la ménopause ?

Les réponses avec le Dr Isabella Chanavaz-Lacheray, gynécologue obstétricien :

"Une endométriose de stade 4 non opérée ne régresse pas. Les stades sont une classification de fertilité et par extrapolation, comme il est facile de dire que 4 est plus grave que 3, et 3 plus grave que 2, on utilise cette classification. C'est une mauvaise classification pour décrire les lésions. Par exemple, une atteinte du rectum ne se verra pas dans un stade 4, elle ne sera pas décrite. Mais non ça ne guérit pas, ça s'améliore. Il y a toujours cette idée que comme elle enceinte, donc elle va mieux donc elle est guérie. Mais en réalité, ce n'est pas le cas.

 "L'aménorrhée (arrêt des règles) liée à la ménopause va empêcher les règles, donc va empêcher que la maladie évolue et une partie des lésions vont s'atrophier. Mais si elles sont présentes, elles continueront à générer de la douleur. Toutes celles qui n'ont plus de cellules d'endomètre fraîches vont continuer à générer des douleurs, de façon un peu surprenante. Parfois ces femmes ont une hystérectomie (ablation de l'utérus) parce qu'elles ont eu 45-50 ans. Mais si on a laissé les lésions d'endométriose, elles sont partiellement soulagées de leurs douleurs mais elles continuent à avoir mal et elles ne comprennent pas pourquoi. L'explication, c'est qu'il reste des lésions.

 "Le diagnostic précoce d'endométriose est très important. Si on peut arriver à mettre en place un peu de dépistage, peut-être qu'on arriverait à identifier les jeunes filles très à risque : celles qui ont la pilule très tôt, celles qui ont beaucoup loupé l'école…"

Sponsorisé par Ligatus