1. / Maladies
  2. / Coeur
  3. / Hypertension artérielle

Hypertendus, évitez l'aspirine et l'ibuprofène

Parce qu'ils ont tendance à faire augmenter la pression artérielle, l'aspirine et l'ibuprofène peuvent diminuer l'efficacité des traitements contre l'hypertension, voire augmenter le risque cardiovasculaire ou provoquer une insuffisance rénale.

Rédigé le , mis à jour le

Hypertendus, évitez l'aspirine et l'ibuprofène
Hypertendus, évitez l'aspirine et l'ibuprofène

En analysant les notifications transmises sur trois ans par les professionnels de santé sur les effets indésirables constatés des médicaments, une équipe de l'Inserm a relevé 11 442 notifications relatives à des patients sous hypertenseurs. Dans près de 5% des cas, les patients apparaissaient avoir également fait usage d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l'aspirine ou l'ibuprofène. Après enquête, un quart des effets indésirables se sont révélés directement imputables à l'interaction médicamenteuse.

Et les situations rapportées n'ont rien d'anodines : dans neuf cas sur dix, il s'agissait d'insuffisances rénales aiguës, d'aggravation d'insuffisance cardiaque ou de l'hypertension, entraînant chaque fois l'hospitalisation. Les classes d'antihypertenseurs concernées étaient les inhibiteurs de l'enzyme de conversion, du récepteur de l'angiotensine 2 et les diurétiques.

L'étude de l'Inserm, publiée dans le dernier numéro de Fundamental & Clinical Pharmacology, souligne que si les risques d'interactions entre anti-inflammatoires non stéroïdiens et antihypertenseurs, pourtant bien documentés, sont trop largement méconnus du public. Les auteurs invitent les professionnels de santé à mieux communiquer auprès de patients souvent enclins à considérer la prise d'antalgiques comme un geste anodin. Quant aux patients, ils doivent se conformer aux recommandations de leur médecin.

Source :
J.-P. Fournier et coll. Drug interactions between antihypertensive drugs and non-steroidal anti-inflammatory agents: a descriptive study using the French Pharmacovigilance database. Fundamental & Clinical Pharmacology, édition en ligne du 2 novembre 2012. doi: 10.1111/fcp.12014

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :