1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Troubles du langage

Aphasie : une formation pour les aidants familiaux

Après un AVC ou un traumatisme crânien, certaines victimes souffrent d'aphasie. Pour les aider à communiquer, le travail de l'orthophoniste est indispensable. Certains d'entre eux ont décidé d'aller plus loin en prenant aussi en charge les aidants familiaux avec des formations spécifiques.

Rédigé le , mis à jour le

Pour acquérir de bonnes stratégies et mieux communiquer avec la personne aphasique, les aidants peuvent suivre une formation.

L'aphasie ne touche pas que le patient lui-même. L'entourage est aussi directement concerné car les difficultés pour communiquer sont parfois très difficiles. Pour y remédier, une formation destinée aux aidants de personnes aphasiques a été mise en place dans différentes régions de France.

"Les médecins soignent, les orthophonistes rééduquent… Mais au quotidien c'est quand même l'aidant qui est présent et qui parfois supporte beaucoup de choses, supporte le sentiment de ne pas être aidé, de ne pas être entendu", explique Carolyne François-Guinaud, orthophoniste. Alors pour amener les aidants à mieux se faire entendre, les orthophonistes recourent à des jeux de rôle très concrets. L'une interprète la personne aphasique, et l'autre un membre de l'entourage.

"Un des conseils que l'on peut donner à l'aidant, c'est d'éviter de donner trop d'informations en même temps. De donner une première information, de vérifier que la personne l'a comprise. De donner une deuxième information et de vérifier qu'elle l'a comprise…", conseille Carolyne François-Guinaud. Autre conseil des orthophonistes : éviter de parler à la place de la personne aphasique pour lui laisser l'autonomie dans la récupération de sa communication.

Ces formations permettent aux aidants de personnes aphasiques de faire le plein de conseils pratiques. Ces moments sont aussi l'occasion d'une remise en question.

Sponsorisé par Ligatus