1. / Maladies
  2. / Cancer

Un régime sans sucre pour lutter contre le cancer?

Certains patients atteints de cancer ont décidé de se priver de sucre et même de tout glucide en se lançant dans des régimes restrictifs. Mais bannir le sucre améliore-t-il vraiment les chances de guérison ?

Rédigé le , mis à jour le

Un régime sans sucre pour lutter contre le cancer?

Un régime pauvre en sucre

Depuis trois ans, en complément des traitements prescrits par son cancérologue pour un cancer du rein, Guy s’est lancé dans un régime particulier. Il a éliminé de son alimentation les glucides complexes, que l’on trouve sous forme d’amidon dans les féculents mais aussi les sucres rapides contenus dans les biscuits, les fruits ou les confiseries. Alors que les apports journaliers en glucide constituent 55% de nos besoins énergétiques, Guy a aujourd’hui réduit sa consommation à 5% mais augmente en parallèle ses apports en lipides. C’est ce que l’on appelle le régime cétogène. Un régime, qui selon lui l'aiderait à rester en forme, malgré une maladie qui progresse. 
« Au départ quand j’ai démarré mon régime cétogène, j’avais une ambition, c’était que ce régime pourrait totalement éliminer les cellules cancéreuses. Maintenant l’effet de ce régime cétogène, c’est que j’éprouve un certain bien-être même avec des médicaments qui sont assez toxiques. »

Sucre et cancer : quel lien ?

Comme Guy, de nombreux malades du cancer fuient les glucides. Le sucre, ennemi numéro 1, serait donc accusé de nourrir le cancer. Régulièrement, de nouvelles études alertent le grand public. Alors, suivre des régimes restrictifs serait-il la solution ? La réponse n'est pas si évidente pour Laurent Zelek, oncologue.
« Il y a effectivement une théorie qui montre que ça pourrait agir sur la biologie des cellules tumorales, les soumettre à un état de stress et en perturbant leur métabolisme, les rendre plus sensibles aux traitements antitumoraux [...] En cancérologie, cela n'est absolument pas démontré en l'état actuel des connaissances.»

Depuis des décennies, les scientifiques travaillent sur cette étroite relation entre sucre et cancer. Ils ont ainsi pu prouver que la cellule cancéreuse était une grande consommatrice de glucose car pour fonctionner, elle en absorbe en quantité bien supérieure qu’une cellule saine. Mais aujourd’hui, aucune recherche clinique ne démontre que la suppression du glucose provoque un affaiblissement des cellules.

Pour limiter au maximum la perte musculaire, une alimentation saine et équilibrée mais aussi la pratique régulière d’une activité physique sont donc recommandés. Si vous souhaitez vous lancer dans un régime restrictif comme Guy, parlez-en à votre oncologue, pour qu’il puisse vous accompagner au mieux dans votre choix.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr