1. / Maladies
  2. / Cancer

Les dernières avancées majeures dans la lutte contre le cancer

Ce week-end se tenait le grand congrés mondial de l'ASCO (American Society of Clinical Oncology). De nombreuses avancées pourraient bien révolutionner la prise en charge de ces maladies. 

Rédigé le

Les dernières avancées majeures dans la lutte contre le cancer

Les plus grands spécialistes de cancérologie ont présentés les dernières recherches dans la lutte contre le cancer lors du congrès de l'ASCO qui s'est tenu ce week-end. L'une des plus belles annonces de ce congrès concerne un type de cancer du sein très agressif. Le risque de rechute pour les femmes touchées par ce cancer a été divisé par deux dans l’essai international Olympia présenté lors de ce congrès. Une excellent nouvelle expliquée par Suzette Delaloge, oncologue à Gustave Roussy, l'un des centres participants.

Un espoir pour certains cancers du sein

Cette étude concerne des patientes jeunes diagnostiquées assez tôt, avec une petite tumeur retirable chirurgicalement, mais avec des cellules cancéreuses porteuses d’au moins deux mauvaises caractéristiques génétiques. Pour la première fois, on a utilisé à un stade précoce de la maladie un traitement innovant dit « ciblé » appelé olaparib.

Il s’attaque, pour faire très simple, au service de maintenance qui permet aux cellules cancéreuses de survivre dans l’organisme. Sans cet entretien, les cellules finissent par mourir. Ce traitement étant déjà utilisé à des stades plus avancés dans d’autres cancers. On espère qu’il sera très vite accessible à toutes les patientes concernées. 

Développer l'immunothérapie

Une autre thérapie ciblée, avec un simple comprimé, est très prometteuse contre certaines leucémies.  Au cœur des grands progrès de ces dernières années, il y a aussi l’immunothérapie.

Des traitements sont désormais capables de redonner tout leur pouvoir à nos défenses immunitaires en supprimant les boucliers des cellules cancéreuses. Cette année, ils ont emporté des succès supplémentaires dans les cancers du rein et du poumon par exemple.   

Gagner des années de vie, grâce à l'amélioration des stratégies plus conventionnelles

Dans le cancer de la prostate, de nouvelles hormonothérapies ont été développées. Grâce à une de ces molécules ajoutée au protocole normal, un essai européen a fait passer de 2 à 4,5 le nombre d’années de tranquillité, sans rechute à des patients dont le cancer avait déjà métastasé !

Ce traitement devrait d’autant plus vite être adopté en routine qu’il a déjà son AMM dans d’autres indications et sera même bientôt génériqué.  

D’autres stratégies évoquées l’année dernière poursuivent leur développement. Ce sont des nanoparticules, vous savez ces éléments qui sont 50 000 fois que l’épaisseur d’un cheveu qui sont placées dans les tumeurs et démultiplient l’effet de la radiothérapie. Cette stratégie mise au point par l’Institut Curie vient d’apporter aussi un bel espoir pour des tumeurs ORL : chez 9 patients sur 13, la tumeur a disparu ! 

 

 

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr