La bande des crados. Mathieu le Dégueu
La bande des crados. Mathieu le Dégueu

Manger ses crottes de nez serait bon pour la santé

C'est en tout cas ce qu'affirme le professeur et chercheur universitaire canadien Scott Napper. D'après lui, manger ses crottes de nez renforcerait notre système immunitaire qui nous aide à combattre les infections. Doit-on vraiment le croire ? Dans tous les cas, si vous devenez "rhinotillexophage" (mangeur de crottes de nez), restez discret…

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Renforcer le système immunitaire en mangeant ses crottes de nez ?

Le Pr Scott Napper, chercheur à l'université de Saskatchewan (Canada) a émis une hypothèse après avoir observé longuement ses deux filles manger leurs crottes de nez. Il a supposé que ce geste pourrait protéger contre d'éventuelles infections.

Il prétend que l'ingestion de ce mucus séché agirait comme une sorte de "vaccination", stimulant notre système immunitaire en produisant des anticorps. Pour tester son hypothèse, le chercheur canadien va mettre ses étudiants à contribution. Il introduira dans le nez des participants une molécule contre laquelle réagira le système immunitaire.

Un groupe d'élèves mangera ses crottes de nez et le groupe contrôle pourra en être épargné. Si l'hypothèse du chercheur se confirme, le groupe "rhinotillexophages" (mangeurs de crottes de nez) doit développer une réponse immunitaire plus importante que le groupe contrôle.

Comment se forment les crottes de nez ?

L'agglomération du mucus nasal avec les particules inhalées contenant des bactéries et des virus forme, une fois séchée, les crottes de nez. Le mucus circule dans les fosses nasales et filtre les bactéries et poussières inhalées. Le reste du mucus s'écoule ensuite dans la gorge pour être digéré par l'estomac. Ce mucus est utile à l'olfaction en maintenant humide la muqueuse olfactive qui tapisse la cavité nasale.

L'augmentation de la prévalence des allergies et de l'asthme a conduit certains chercheurs à remettre en cause la théorie hygiéniste. Cette théorie stipule que l'excès d'hygiène, la prise trop fréquente d'antibiotiques et les vaccinations favoriseraient la survenue de maladies allergiques, auto-immunes et inflammatoires en diminuant les contacts avec les microbes pendant l'enfance.

Si l'expérience du Pr Napper est validée, il faudra cesser d'interdire aux enfants de manger leurs crottes de nez car après tout, c'est peut-être bon pour la santé !

Source : Picking your nose and eating it may be good for you. CBC. News. Avril 2013.

Il n'y a pas que les crottes de nez qui pourrait être bénéfiques pour la santé! Au Vème siècle avant J-C, Hippocrate vantait les bienfaits de l'ingestion de l'urine pour la santé, elle est devenue un traitement contemporain. On parle même d'urinothérapie.